mardi 27 juin 2017

L'homme Feu de Joe Hill






Titre Original : The fireman
Année de sortie : 2017
Éditeur : JC Lattès
Nombre de pages : 700




Résumé :

 Personne ne sait exactement quand et où cela a commencé.
Sur le corps des hommes et des femmes de magnifiques tatouages apparaissent et brûlent plus ou moins violemment les individus qui les portent... Boston, Détroit, Seattle... sont frappés. Il n'existe pas d'antidote.
Harper est une infirmière merveilleusement bienveillante. Le même jour, elle découvre qu'elle est enceinte et qu'elle est touchée par le virus. Paniqué son mari fuit.
Et dans ce monde en ruines où des micros sociétés se créent et des milices d'exterminations traquent les malades, Harper va rencontrer l'Homme-feu capable de contrôler le feu intérieur qui consume les humains. Ensemble, ils vont tenter de sauver une société terrorisée où chacun est prêt au pire pour tenter de survivre.
Une fresque aussi profonde que fascinante sur l'homme face à ses peurs vertigineuses et à sa puissance de vie.

Mon avis :

Un thriller post-apocalyptique qui fait bien réfléchir sur la bêtise humaine et jusqu’où la peur peut nous mener. L'histoire était intéressante bien qu'un peu longue mais le coté stressant m'a moins plu, je sais que beaucoup de monde aime justement avoir des frissons (ce qui n'est pas mon cas), ce livre est pour eux.
Du coup on pourrait dire que ça tourne plus du coté dystopique que thriller. En fait c'est un gros mélange et je serais incapable de vraiment ranger ce livre dans une seule catégorie.

Quand je dis stressant je ne parle pas d'effrayant au sens propre du terme mais plus effrayant de voir cette société s’effriter petit à petit, de voir que même les "bon" tournent vers le coté dominé par la peur et transforment leur mini-paradis en dictature ou personne n'a le droit d'être différent ou d'avoir des besoins différents. C'est ce genre de stress la qui est présent. On a constamment envie de leur dire de ne pas tomber dans ces travers et que ça ne les mènera à rien, de leur crier dessus, mais rien n'y fait, inexorablement tout s'effondre. Le coté raisonnable ne fait pas le poids face à la peur. 
Bon ce n'est pas toujours aussi visible que ça et c'est ça qui fait l’intérêt du livre. Souvent on a l'impression qu'il y a des améliorations alors qu'en fait ce sont elles qui vont transformer leur vie en enfer après.

Le personnage principal est vraiment une femme optimiste, elle est justement le coté raisonnable qui tente les compromis quand les personnes les plus dures se font entendre. Elle essaye toujours de trouver un moyen pacifique de régler les problèmes.
L'homme feu est un personnage que j'ai énormément apprécié, il apporte un coté léger et rigolo à l'histoire, ce qui allège l'ambiance à certains moment. Et je pense que dans cette histoire c'était vraiment plus que nécessaire.
En fait les personnages sont un des points fort du livre, ils ont tous leur personnalité et malgré le fait qu'on explore les cotés les plus sombres de leur personnalité dans un contexte très difficile je me suis énormément attaché à eux. 

Pour ce qui est du coté longuet du livre, je dirais que je l'ai ressentit à certains moment mais je pense néanmoins qu'il était quand même nécessaire. Dans le sens ou si on avait été plus rapidement, toute l'ambiance et le stress auraient été différents, du coup c'est ça qui fait l'âme du livre. En fait le rythme semble égal tout au long du livre, même si temporellement on saute certains passages, du coup la lecture m'a semblé fluide, et assez rapide pour un livre de cette taille.

J'ai beaucoup aimé aussi l'évolution du virus et la façon dont le groupe fait pour l'explorer et le découvrir. Ça donnait totalement un coté fantastique à l'histoire. 

Par contre ce livre est profondément américain. C'est un des premiers points que j'ai remarqué, leur façon de vivre et finalement très différente de la notre (la mienne en tout cas) et on s'en rend compte ici ou tout est exacerbé. Le fait de mêler la religion à tout, d'avoir des armes à tout les coins de rue, des milices privées, des prêcheurs ... On aurait eu une toute autre histoire si l'action se déroulait ailleurs ça c'est sur. 

Ce livre nous entraine dans les profondeurs de l'âme humaine soumise a un stress intense. C'est une histoire de survie, de vie sans concession ou la peur, la bêtise et l’égoïsme des humains sont mis en avant. Et oui ça fait peur d'imaginer tout ça, c'est tellement vrai et on s'imagine sans peine que ça puisse réellement arriver même si la menace est différente. 

Malheureusement je ne suis pas quelqu'un qui réagis bien au stress, du coup malgré toutes les bonnes idées ce livre n'était vraiment pas fait pour moi. Il m'a mit dans un état d’angoisse que je n'aime pas du tout, sans parler du coté déprime. 
Du coup je ne vais pas le noter car il y a un trop grand écart entre son intérêt et mon état émotionnel.

Merci à Netgalley pour m'avoir fourni ce livre en échange de mon avis.

lundi 26 juin 2017

C'est lundi... que lisez-vous? #77

Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane repris la relève depuis.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

Qu'ai-je lu la semaine passée ?





Une bonne semaine, aucun coup de cœur mais la fin de la Ronde des saisons était très sympa, the White road de la fantasy telle que je l'aime, le second tome Felicity Atcock bien meilleur que le premier, j'ai repris la Flotte perdue avec plaisir et le tome des Gardiens de l'éternité était sympa aussi !

   Que suis-je en train de lire en ce moment ?








Que vais-je lire ensuite ?





J'ai programmé 3 fin de séries pour la semaine prochaine, donc plein de suspense garantie ^^






samedi 24 juin 2017

Avis en Vrac #45

Salut à tous !

Une fois encore je vais vous faire une série de chroniques dans un seul billet !



 Le sang des 7 Rois, Livre 2
de Régis Goddyn
Année de sortie : 2013
Éditeur : L'Atalante
Nombre de pages : 406


Surprenant, il n'y a pas d'autres mots plus juste pour désigner ce tome, il m'a vraiment bien eu ! Et j'ai adoré ça.

Dans ce tome on avance dans l'intrigue, les personnages évoluent.
Je dirais qu'au niveau de mon plaisir de lecture celui ci est mieux passé que le premier. Dés le début on était dans l'action, vraiment la suite directe. On n'a pas cette impression de mise en place au début. Et je trouve que c'est vraiment un gros point fort mine de rien. Du coup j'ai totalement été plongé dedans et je n'ai pas du tout trouvé ça long.

Au final il ne se passe pas énormément de chose par rapport à l'histoire principale. Mais ça n’empêche pas nos personnages d'évoluer, de se rapprocher ou de s'éloigner de leur point de chute etc ... C'est bizarre de dire ça mais il se passe aussi plein de choses, chaque personnage est confronté à des difficultés qu'il doit surmonter. Orville s'affirme dans son rôle et sur ce qu'il a vraiment envie de faire. Rose continue son voyage et commence à se poser plein de questions. On découvre qui sont vraiment les rebelles et ce qu'est Orville. Au final on est plus sur une dispersion des différents enjeux généraux. Tout ce beau monde lutte pour le pouvoir de plu belle.

On a toujours aussi une flopée d'autres points de vue temporaires qui nous renseignent sur certains points de la situation ailleurs, histoire de nous donner un point de vue plus général de ce qu'il se passe de partout.
J'ai trouvé qu'en fait la situation s'équilibrait entre les différentes parties en jeu. Tout le monde est en plein dans ses magouilles mais pour l'instant on n'a pas trop d'idées de comment tout ça peut évoluer ni vers quel coté.

D'autant plus qu'il y a une révélation surprise à un moment. Et celle ci je ne l'avais pas du tout vu venir ! J'étais littéralement choquée. Et je dois dire que ça change carrément totalement notre point de vue sur l'histoire. Ce changement à vraiment marché pour moi, vu comme ça, malgré tout, il marche et bien !
Du coup ça me rend vraiment très curieuse de mieux comprendre les tenants et les aboutissants. J'ai encore plus de questions qui se succèdent et dont je veux la réponse.

Du coup je dirais que c'était vraiment un bon tome, il n'a pas eu le début difficile du précédent et il a vraiment su capturer mon attention et la garder jusqu'au bout !

17/20



Les Duchesses, tome 1 : La débutante
de Eloisa James
Année de sortie : 2015
Éditeur : J'ai Lu
Nombre de pages : 405


Je ne m'attendais pas du tout à ce genre de récit en commençant cette romance historique. J'ai été très agréablement surprise par ce que j'ai découvert.

En fait c'est un récit qui se concentre plus sur le coté historique et de nombreux personnages que la romance elle même.
Du coup je comprends aussi ceux qui ont moins aimés parce que c'est différent de toutes les autres romances historiques de la collection.

En fait le titre de la série donne déjà un bon indice parce que le personnage concerné par la romance n'est pas une duchesse, du coup ça ne m'a pas forcement choqué que ça soit effectivement la seule duchesse de l'histoire qui prenne la place.

Lady Roberta a décidément peu de chance. Son père, poète farfelu et amateur de femmes légères, lui met des battons dans les roues quand il s'agit de son mariage. Elle décide donc de prendre les choses en mains et part rejoindre à Londres une lointaine cousine (au 5ième degré quand même) avec qui elle pense qu'elle a plus de chance de se caser : la duchesse de Beaumont.
Celle ci est de retour après des années passées en France suite à une grosse dispute avec son mari. Et du coup elle a du mal à se faire aux mœurs anglaises qui trouvent que les français sont dépravés et n'ont aucune bonne manière. 


Un jour une ancienne amie la visite et lui demande de l'aider. Son mari est mort, il c'est suicidé après avoir perdu une parti d'échec (le jeu à la mode) contre celui qu'on appelle le meilleur joueur anglais, le duc de Villier. Elle sait que la duchesse est très douée dans ce jeu, ayant passé des années avec celui qui est le meilleur joueur mondial que même de Villier admire. Elle demande donc à ce que la duchesse humilie publiquement de Villier en le faisant perdre en beauté contre elle.
Les choses se compliquent quand Roberta tombe fille amoureuse de de Villier lors de leur première rencontre et elle décide de l'épouser, envers et contre toutes les recommandations des autres femmes qui la préviennent que c'est un gougeât et qu'il a autant de maitresses que de paire de bottes. Et aussi au grand dam du comte de Gryffyn, le frère de la duchesse qui se verrait bien aussi dans la vie de la jeune fille.

La duchesse défie donc de Villier dans une partie longue, un coup par jour, qui se jouera dans sa chambre. Mais il se trouve que son mari n'a pas l'intention de la laisser faire, car il pense (comme toute la haut société anglais) que l'enjeu de la partie est l’accès au lit de la duchesse et malgré le fait que les amants soient normalement acceptés par tous, il n'a pas l'intention de laisser sa femme avec de Villier. Il la défie donc à son tour pour la même récompense.
Cette double parti d'échec défraie donc la chronique et affole tout le monde à Londres, devenant le centre de toutes les rumeurs les plus folles.

L'originalité vient du fait que nous suivons tour à tour tout les personnages concernés par l'histoire. Et donc au final la romance en elle même prend très peu de place dans cette histoire de mœurs ou chacun ment et tente de séduire les autres.
En fait on a vraiment un air des Liaisons dangereuses au niveau de l'ambiance (sans que ça ai aucune ressemblance autre). Tout le monde essaye de pousser les avantages dans son sens quitte à manipuler ou séduire un/une innocent(e) pour y arriver. Tout n'est que calcul pour déstabiliser l'autre, au fil des jours de cette partie.


J'ai trouvé ça vraiment virevoltant, il se passe toujours quelque chose de nouveau, la situation n'est pas du tout figée et le fait de suivre tout les personnages engagés donne vraiment une multitude de points de vue intéressants. D'autant plus que la situation est assez complexe, chaque personnage ayant ses propres objectifs.

Bien que la grande majorité de ce livre soit plus un livre de mœurs de l'époque plus qu'une romance, j'ai vraiment bien aimé cette lecture. C'est fascinant les manipulations qui s'engagent de tout les cotés.



16.5/20



Dynasties, tome 2 : L'étincelle sous la glace
de Ilona Andrews
Année de sortie : 2017
Éditeur : Avon Books
Nombre de pages : 389


Un second tome qu'on a attendu longtemps mais qui se révèle être aussi bon que je l'avais imaginé. Une réussite !

Nevada est cette fois ci à nouveau obligé de prendre une enquête dangereuse. La femme de Cornelius a été assassinée et pourtant le crime reste impuni. Hors sa femme était une avocate respectée travaillant dans une des plus grosses firmes de la ville, tenue par une des familles les plus influentes et fortunées. Pour que même eux n'enquêtent pas c'est soit qu'ils sont impliqués, soit qu'ils savent qui c'est et ne veulent pas intervenir car ils pensent que c'est trop dangereux. Du coup dans les deux cas Nevada risque très gros car elle s'attaque à de très grosses puissances politiques qui ont largement de quoi s'attaquer à elle et à sa famille.
Mais la jeune femme n'a pas l'intention de laisser tomber, Cornelius est un ami et elle sait qu'il n'a personne d'autre vers qui se tourner.


J'ai vraiment bien apprécié cette enquête. On explore cette fois ci le coté plus politique et influence des grandes familles.
Nevada se rend bien compte qu'elle a touché la corde sensible quand sa vie se retrouve quasiment immédiatement après le début mise en danger. Mais heureusement "Mad Rogan" a pris les devants, il a bien l'intention de la protéger, même contre sa volonté. Car lui sait bien dans quel type de guêpier elle se fourre et que malgré toute sa bonne volonté cette fois ci ceux contre lesquels elle joue ne joueront pas franc jeu.

Le rythme ne faiblit pas tout du long. On est emporté par une vague d’éléments qui arrivent au fur et à mesure et qui apportent tous leur pierre à l'édifice.
J'ai vraiment bien aimé la participation de Rogan, même si c'est vrai que sa façon de forcer la main de Nevada pourrait être mal prise. Mais vu qu'il ne le fait jamais que pour lui sauver la vie et que toute ses décisions se sont révélées nécessaire je pense finalement c'est que un peu Nevada qui joue avec le feu ici. Elle est tellement habituée à être seule à gérer la situation et avec juste ses moyens qu'elle voit Rogan un peu comme la grosse artillerie. 


J'ai beaucoup aimé aussi le fait qu'on en apprend plus sur par mal de personnages secondaire, comme par exemple Augustine que j'apprends à respecter un peu plus à chaque fois, et la famille de Nevada avec Bern, la grand mère et surtout la sœur Catalina qui a un pouvoir génial mais totalement effrayant !

Bref, un super tome qui ne me donne qu'une envie, celle de lire la suivant !
  
17/20

jeudi 22 juin 2017

Throwback Thursday Livresque #28 : Summer Party

Voici un rendez-vous que j’ai le plaisir de faire aujourd’hui sur le blog : le throwback thursday livresque ! C’est sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Ainsi chaque semaine je fixerai un thème et il faudra partager la lecture correspondante à ce thème.

Ce rendez vous a été créé par BettieRose Books !

Cette semaine, le thème est
 
 Jeudi 22 juin : Summer Party
 
****
 Le Pays des Djinns (Les Seigneurs des tempêtes T1) de Kai Meyer
 
Résumé
À sa naissance déjà, son père l’emmenait voler sur son tapis.

Tarik al-Jamal était le prince des contrebandiers entre Samarkand et Bagdad. Qui maîtrisait mieux que lui l’art du tapis volant ? Mais le jour vint où il perdit son grand amour Maryam dans le pays des djinns, le désert aux mille dangers entre les deux cités.

Depuis ce jour, amer et résigné, Tarik n’a plus franchi les murs de Samarkand. Il gagne sa vie en participant à des courses de tapis illégales. Et voici que Junis, son frère cadet, a décidé de conduire la mystérieuse Sabatea jusqu’à Bagdad.
Tarik craint pour leur vie. Contraint d’affronter les spectres de son passé pour venir à leur secours, il se lance dans une course poursuite mortelle à travers le désert, une odyssée en tapis volant au cœur de la guerre qui oppose les djinns et les hommes du désert...
 
 
 Et voici une série très peu connue chez nous. C'est de la fantasy d'origine allemande, ce qui est assez rare pour être remarqué.

J'avais vraiment bien aimé ce premier tome. On est sur un monde qui a des éléments de comparaisons avec Le Cycle des démons de Peter V. Brett de part cette zone de désert si dangereuses à cause de ses djinns sauvages et brutaux qui font beaucoup penser aux démons, et pourtant qui est en fait très différente. 

C'est vraiment très original et dépaysant, parfait pour l'été, à la bonne température. Il nous fait vraiment voyager ce livre, c'est coloré, vivant, intriguant, plein de mystère.

Je n'ai pas encore lu la suite donc je ne peux pas vous en parler mais en tout cas ce premier tome m'a convaincu !
 

mardi 20 juin 2017

The Indranan War, book 2 : After the Crown de K.B. Wagers






Titre Original : After the Crown
Année de sortie : 2016
Éditeur : Orbit
Nombre de pages : 416




Mon avis

J'ai adoré ce second tome, il reprend tous les éléments que j'aimais du premier et rajoute ce qui m'avait manqué, à savoir un peu plus d'action et de rythme, un vrai bonheur !

Hail Bristol, ancienne trafiquante maintenant devenu impératrice, a été trainé dans son monde natal pour qu'elle prenne enfin la place qui lui revenait après l'assassinat de quasiment toute sa famille.
Mais elle a beau donner de toute sa personne, l'empire est vraiment au bord de la guerre avec son ennemi de toujours, les Saxons. Sans parler bien sur des problèmes internes et de la guerre civile que voudraient déclencher certaines personnes qui trouvent que le matriarcat n'est plus une bonne façon de gouverner.
Lors de pour-parlés dans un lieu neutre elle découvre qu'on l'a trahis. Mais heureusement elle a toujours ses anciens réflexes qui la sauvent et la voila embarqué dans une virée qui va lui rappeler son ancienne vie, et faire appel à de anciens amis, ou pas ...

Pour ceux qui ne le sauraient pas, ou l'auraient oublié, cette série se passe un monde matriarcal ou les genres sont totalement inversés par rapport aux nôtres. Et les personnes sont des descendant d'indiens (d'Inde) pour le coté culturel. Voir ma chronique du premier tome de la série

J'aime beaucoup Hail parce que c'est finalement une personne très équilibrée.Elle n'est pas extrême dans ses choix et penche toujours du coté de la paix, même si ça lui faire faire de nombreux sacrifices.
Les événements de la fin du tome précédent l'ont laissé blessée, surtout mentalement. Et elle en subit encore les effets secondaire. En fait la Hail du début du tome était proche de la rupture, elle ne dors plus, travaille 20h par jour et pourtant a l'impression de toujours s'embourber plus dans la violence et les voies sans issues. Du coup quand elle peut enfin redevenir la femme d'action qu'elle était avant, malgré le grand danger et la situation, c'est limite un soulagement pour elle.


En fait la principale difficulté que j'ai eu au début du tome c'est le nombre très important de personnages impliqués. J'avoue que j'étais souvent totalement perdue. Pourtant ça ne fait pas très longtemps que j'ai lu le tome précédent (8 mois). Mais heureusement au final ce n'est pas tellement important pour l'histoire principale de remettre tout le monde à sa place, du moment qu'on se souvient des principaux. Je n'ai pas eu l'impression de vraiment louper des choses.


Le coté politique est toujours aussi complexe, même si il prend finalement moins de place dans ce tome que dans le précédent. J'aime bien réfléchir à tout ce que le matriarcat mis en place change et nous fait réaliser. C'est fou tous les petits détails qui nous sautent au yeux et nous semble vraiment injuste alors que quand on les subit de façon inversé on ne les remarque même pas. C'est vraiment une réussite sur ce coté la.

Les personnages secondaires aussi sont très intéressant, ils y a de multiples histoires entre eux qui sont un délice à lire. J'adore la relation entre Emmory et Zin, les autres gardes, les familles et les matriarches à leurs tête, et la façon dont Hail se sent responsable de tout ce petit monde  ...

Toute la seconde partie, celle avec l'action était vraiment nécessaire je pense, elle a vraiment donné du rythme à l'histoire et on a enfin vu Hail en action ! Du coup j'ai trouvé que le rythme de ce tome était bien meilleurs que dans le tome précédent.
Je n'ai pas grand chose à rajouter, j'avais déjà adoré Behind the Throne et celui ci monte encore d'un cran !

17.5/20

lundi 19 juin 2017

Weekend Novella #2

Salut à tous !

Pour la seconde fois j'ai décidé de me faire un weekend Novella. Je test encore le format, n'étant pas vraiment habitué aux textes plus courts que des romans.

J'ai donc décidé de faire un billet spécial pour donner mon avis sur les 3 novellas que j'ai lu lors de ce weekend.


 The Dispatcher
de John Scalzi
Année de sortie : 2016
Éditeur : Subterranean Press
Nombre de pages : 136


Une petite histoire que j'ai trouvé très intéressante. 
Dans un futur proche, du jour au lendemain, il est devenu impossible d'assassiner quelqu'un. Dans 99.9% des cas, la personne se réveillait quelques minutes après dans son lit, en pleine forme. Personne n'a encore compris comment ni pourquoi.
Du coup les Dispatcher ont été créés. Ils sont licenciés et formés pour abattre les personnes en danger de mort naturelle, par exemple si il y a danger d'accident ou lors des opérations dangereuses à l’hôpital. Ils peuvent être embauchés de façon légale par n'importe qui qui souhaite s'assurer de pouvoir revenir en vie si jamais il se passait quelque chose.

Lorsqu'un ami Dispatcher disparait, probablement kidnappé, Tony Valdez dois aider une enquêtrice, lui montrer la face sombre de son métier. Il vont vite comprendre qu'il y a des choses bien pire que la mort, et jusqu’où sont prêtes à aller certaines personnes pour se venger ce qu'ils pensent être une injustice. Une course contre la montre en quelque sorte, avant qu'il ne soit même trop tard pour un Dispatcher pour le sauver ...

Le concept est vraiment très intéressant en fait. On voit tout les changements que peut occasionner ce genre de faits. L'évolution des mentalités, des façon de faire, par exemple l'augmentation des sports dangereux et des combats souterrains "à mort". L'évolution aussi du monde des gangster, qui sont bien sur les premiers à trouver une façon de contourner la situation pour pouvoir faire leurs petites affaires.

Bien sur c'est une histoire courte mais elle est bien pensée, et a un bon rythme. Au final c'est vraiment un bon petit thriller fantastique. J'ai vraiment bien apprécié ma lecture.

16.5/20


The Voidwitch Saga, book 1: Killing Gravity
de Corey J. White
Année de sortie : 2017
Éditeur : Tor.com
Nombre de pages : 173


Cette novella fait vraiment figure d'introduction du monde et des personnages et le concept est sympa, on a envie d'en savoir plus.

Mars est une jeune femme en fuite. Elle fait tout pour s’échapper, encore et toujours, depuis qu'elle a été libérée d'un laboratoire prison pour "Voidwitch" ou elle a été élevé. Un jour alors qu'elle est en danger elle est sauvé par un vaisseau voyageant à proximité, et ils vont devenir ses premiers alliés depuis très longtemps ... mais à quel prix?

Mais qu'est-ce qu'une Voidwitch? Et bin, c'est en fait un peu comme des pouvoirs de super héros, qui apparaissent par hasard dans le monde chez les enfants. Le terme est utilisé comme un croque-mitaine, quelque chose destiné à faire peur mais que personne ne crois vraiment qu'il existe du à sa rareté, un peu comme une légende, jusqu'à en être confronté directement.

Mars est dangereuse et elle le sait, c'est pour ça qu'elle évite de s'attacher aux humains normaux. Bien entendu même des années après, le laboratoire veut toujours la récupérer et ils sont prêts à tout pour la pousser à bout, même à sacrifier une bonne partie de leur personnel.

Ce que j'ai bien aimé c'était que l'histoire était vraiment complète. Je n'ai pas eu l'impression de lire une novella, mais plus un roman. L'auteur nous plonge dans l'histoire sans rien nous en expliquer au début. Du coup j'étais un peu perdue mais c'est bien sur fait exprès et les éléments de l'histoire arrivent petit à petit, Mars elle même découvrant des parties de son histoire qu'elle ignorait.

Je n'ai pas trouvé que le rythme était rapide ou qu'il manquait des informations du fait du format, ce qui est à noté comme point positif. L'histoire est certes très classique au final pour de la SF mais l'auteur arrive à éviter de nous donner l'impression qu'on a déjà lu ce genre d'histoire.
Du coup j'ai hâte que la suite sorte pour voir comment une telle histoire peut évoluer !

16.5/20


Snapshot
de Brandon Sanderson
Année de sortie : 2017
Éditeur : Dragonsteel Entertainment
Nombre de pages : 123


Il existe dans le monde un endroit unique, qui permet de recréer un endroit à un moment donné du passé et de lui faire re-vivre les événements qui s'y sont produit. Ce technologie, qui n'est pas expliquée, est utilisée par la justice pour résoudre des crimes.
On envoi sur place des équipes qui doivent se faire discrètes et tenter de suivre un meurtrier par exemple après qu'il ai commis son crime pour trouver ou il c'est débarrassé de son arme.
Mais ce n'est pas une chose facile, parce que l'équipe sur place fait figure de changement par rapport à la vie qui c'est déroulée dans le passé. Et du coup tout ce qu'ils font provoque des déviations, en gros des changements qui font que le monde réagis de façon différente de ce qu'il a fait à l'époque ou se sont vraiment produit les faits. Les déviations sont bien entendu impossible à prévoir, et des fois il suffit de juste marcher devant une personne pour en déclencher une tellement importante que toutes les preuves et témoignages récoltés après ne vaudront plus rien car non conforme à la réalité.

Notre personnage principal Davis, comme son collègue Chaz, sont des anciens flics. Ils ont tout les deux été relégués aux Snapshot suite à des soucis dans leur équipe et dans leur comportement.
Alors qu'ils sont en opération de routine après un crime, ils tombent par hasard sur une autre scène de crime. Crime dont ils n'ont jamais entendu parlé et qui pourtant aurait du faire grand bruit vu qu'il y s'agit d'un Serial Killer.
Ne pouvant pas résister au mystère, ils décident d'enquêter dessus sans en prévenir qui que se soit ...

J'ai vraiment trouvé le concept très intéressant. Les questions soulevées aussi, le fait que dans ce monde tout soit réel sans vraiment l'être. Se demander si la nourriture mangée dedans va réellement les nourrir ou pas par exemple.
On est loin des romans de Sanderson habituels. Surtout parce que pour une fois les personnages principaux ne sont pas vraiment recommandable. Déjà que certains policiers ont naturellement tendance à se croire au dessus de la loi en temps normal, imaginez de tels personnes dans un monde ou ils savent qu'ils peuvent tuer ou torturer quelqu'un en tout impunité? La tentation est forte pour ne rien prendre au sérieux et pouvoir faire tout ce qui leur plait, même le pire.

En fait le principe est tellement sympa que j'aurais vraiment aimé en lire plus, ou suivre d'autres enquêtes soulevant d'autres réflexions.
J'ai vraiment adoré cette lecture, l'auteur a vraiment réussi à me plonger dans son monde, et quelle fin !

17/20

C'est lundi... que lisez-vous? #76



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane repris la relève depuis.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

Qu'ai-je lu la semaine passée ?





  Que suis-je en train de lire en ce moment ?




Que vais-je lire ensuite ?




samedi 17 juin 2017

Le bâtard de Kosigan, tome 1 : L'ombre du pouvoir de Fabien Cerutti






Titre Original : L'ombre du pouvoir
Année de sortie : 2014
Éditeur : Folio SF
Nombre de pages : 506




Résumé :

Le chevalier assassin, Pierre Cordwain de Kosigan, dirige une compagnie de mercenaires d’élite triés sur le volet. Surnommé le « Bâtard », exilé d’une puissante lignée bourguignonne et pourchassé par les siens, il met ses hommes, ses pouvoirs et son art de la manipulation au service des plus grandes maisons d’Europe.

En ce mois de novembre 1339, sa présence en Champagne, dernier fief des princesses elfiques d’Aëlenwil, en inquiète plus d’un. De tournois officiels en actions diplomatiques, de la boue des bas fonds jusqu’au lit des princesses, chacun de ses actes semble servir un but précis.

À l’évidence, un plan de grande envergure se dissimule derrière ces manigances. Mais bien malin qui pourra déterminer lequel…

Mon avis :

Tout d'abords je remercie les éditions Folio et Livraddict pour ce partenariat.

J'ai vraiment bien apprécié ce livre, il a frôlé le coup de cœur !

On est dans un monde vraiment très médiéval, en fait on est presque dans de la fantasy historique, ou plus justement dans de l'uchronie fantasy.
L'histoire se passe à un tournant de l'histoire française et européenne. Le conté de Champagne est sur le déclin, et il le sait. Il est coincé entre la France et la Bourgogne. Lors d'un grand tournois organisé par sa dirigeante, la compétition elle même n'est qu'une façade car les jeux se font et se défont en coulisse pour gagner ce coin de terre, et le chevalier Bâtard de Kosigan est bien déterminé à en être une pierre centrale.

Le récit que nous suivons est en fait un journal écrit par le fameux Bâtard de Kosigan. Il l'écrit de façon à ce que si quelqu'un découvrait le texte il ne sache rien de son but ultime, de sa mission, mais en donnant quand même suffisamment d'indices pour que quelqu'un puisse prendre le relais si jamais il venait à disparaitre.
Il précise au tout début qu'il n'hésitera pas à mentir dans son compte rendu pour ne pas dévoiler ses plans. Du coup ça donne un air de gros mystère à l'histoire et on se pose de nombreuses questions tout au long du récit.

L'intrigue est relativement complexe et ce dés le début car en plus de suivre le Bâtard, nous suivons aussi son descendant, des centaines d'années après, puisqu'il vit en 1899. Celui ci enquête sur son histoire familiale et notamment sur le Bâtard car c'est le seul dont il soit sur qu'il ai existé.
Ce qui est absolument génial c'est le fait que dans les passages du point de vue du descendant, tout les aspects magiques que nous décrit le Bâtard n'existent pas. Il ne connait pas les elfes, et dans l'histoire qu'on lui a enseigné (qui est la notre j'imagine, bien qu'on n'ai pas vraiment de réponse la dessus) les peuples magiques n'ont pas du tout existé.
Du coup il y a un gros contraste entre les deux, entre la magie et la technologie en quelque sorte et on se demande comment le monde a pu oublier tout ça et ce qu'il a pu se passer entre temps. C'est vraiment prenant !

En plus de ce mystère ci, il y a bien sur toute l'histoire de la Champagne et de la politique autour de sa chute qui est vraiment très intéressante.
Le personnage du Bâtard est vraiment très mystérieux car il ne cesse de changer de camp sans qu'on arrive vraiment à déterminer son but, c'est vraiment un remarquable espion sur ce point. Il est filant et j'ai été totalement fasciné par sa façon d'être partout et l'impression qu'on a qu'il sait tout mieux que tout le monde et qu'il connait tout les secrets.
Du coup j'ai tout de suite accroché sur ce personnage, d'autant plus qu'il est adulte, il sait ce qu'il fait et il n'hésite pas à frapper quand il le faut. En plus il semble quand même juste, ce n'est pas un homme mauvais et il est très attaché à ses hommes (enfin ses femmes aussi, vu que sa troupe est mixte).

Je dois ajouter que j'ai vraiment bien apprécié le rythme. Je n'ai pas trouvé de longueurs et j'ai trouvé le procédé de faire des chapitres de plus en plus courts et rapide à la fin excellent pour nous donner envie de continuer toute la nuit pour le finir.

L'histoire entre le descendant et le Bâtard n'est pas fini à la fin de ce tome et du coup j'ai hâte d'en savoir plus dans le prochain !

17.5/20

vendredi 16 juin 2017

Summer Short Stories of SFFF



Et oui, encore un challenge estival, c'est le bon moment pour les débuter =)

C'est un challenge ouvert aux bloggeurs, il commence le 21 Juin et se terminé le 22 septembre.

Dans ce challenge tous les genres de SFFF sont acceptés bien entendu et il s'agit de lire des textes entre 80 et 350 pages, courts donc. Les recueils de nouvelles sont aussi acceptés bien sur, mais pas les nouvelles individuelles ni les magasines, comics, bd, manga ...

Pour plus d'informations sur le challenge et vous inscrire si vous le souhaitez, rendez vous sur le blog de Xapur !

Au niveau de ma PAL je ne vais pas en faire de précise mais je compte bien entendu lire la suite des Penric and Desdemona de Lois McMaster Bujold, ainsi que la suite de la trilogie The Gameshouse de Claire North

mercredi 14 juin 2017

Summer Star Wars – Rogue One


Salut à tous !

J'ai décidé de participer cette année au désormais habituel challenge estival Summer Star Wars. Baptisé Rogue One cette année, il se déroule du 21 juin au 23 septembre inclus.

Organisé par RSF Blog, il s'agit de mettre en avant les genres de Space Opera et Planète Opera. Tout les supports sont accepté que ça soit les romans, essais, BD, nouvelles, films, séries, jeux vidéos, compte-rendus d’expositions ou de conférences.

Si vous voulez plus d'infos ou vous inscrire vous même, rendez vous sur cet article !

Pour ma part je vais me faire une PAL ouverte. Dans le sens ou je ne vais pas me forcer à tout lire mais à faire mon maximum suivant mes envies durant l'été.
D'autant plus que pas mal de ces livres coïncident avec mon autre challenge Femmes auteures de Science-fiction ou je me suis mis comme objectif de lire 15 auteures différentes de SF dans l'année.


Voici ma PAL :
Il y a beaucoup de VO, je ne sais pas pourquoi mais je trouve que la SF passe toujours mieux en anglais qu'en VF. (et c'est peut être du à leurs couvertures bien colorée xD)
Bien entendu même si je risque de regarder des films/séries, et jouer à des jeux dans les genres concernés, ce blog est un blog purement littéraire du coup je ne parle que de mes lectures.


- Finir la série Fallen Empire + le Hors série de Lindsay Buroker :


- Commencer le spin off, Sky Full of Stars :


- Avancer et essayer de terminer la série Sirantha jax de Ann Aguirre :


- Avancer et essayer de terminer la série La flotte perdue de Jack Campbell :


- Avancer les séries : Le Cycle de Tschaï de Jack Vance, The Expanse de James S. A. Corey, La grande porte de Frederik Pohl


- Avancer la série : La Ballade de Pern de Anne McCaffrey


- Continuer les séries : Le Vieil Homme et la Guerre de John Scalzi, Theirs Not to Reason Why de Jean Johnson, Honor Harrington de David Weber


- Un peu en vrac ce que je pourrais aussi commencer si l'envie me prenait (pas tout, j'ai une bibliothèque SF énorme à disposition):





Voila, ça fait déjà énorme mit bout à bout. Si je continue sur mon rythme actuel je devrais en lire entre 10 et 20 au final !