mercredi 31 mai 2017

Avis en Vrac #42

Salut à tous !

Une fois encore je vais vous faire une série de chroniques dans un seul billet !


Les légions de poussière, tome 1
de Brandon Sanderson
Année de sortie : 2016
Éditeur : Fleuve
Nombre de pages : 475


J'ai vraiment bien aimé ce livre, il était certes jeunesse mais vraiment très sympa et j'ai bien accroché au personnage principal.

Le jeune Joel est étudiant à l’académie Armedius. Il n'est ici que grâce a une faveur que devait l'école à son défunt père. Il est complètement fan de rithmatique, une pratique magique que certains élus seulement peuvent pratiquer. Mais malheureusement pour lui il ne fait pas partit des élus en questions, du coup il fait figure de parasite quand il essaye par tous les moyens de s'incruster pour suivre certains cours sur le sujet dont les seuls élèves sont les pratiquants.
Mais dans l'année, certains élèves se mettent à disparaissent et on retrouve toujours des cercles magiques à proximité. Du coup Joel est vraiment intéressé et il fini par trouver un moyen de s'intégrer à l'enquête ...

Franchement ce livre était super sympa. J'ai tout de suite été prise par l'histoire et je me suis accroché au personnage principal.

Au niveau du monde, la Rithmatique est une magie qui utilise des lignes de craie pour animer des créatures ou des lignes de défenses, du coup tout une symbolique a été créée autours de ces possibilités, avec des différents cercles magiques et possibilités unique suivant les qualités de dessinateur du pratiquant.
C'est une magie totalement originale et si elle semble un peu limitée au début on s'aperçoit vite qu'en fait non, car rien ne résiste à la magie.

Bien sur c'est un livre Young adult du coup ça se passe au lycée avec tout l'univers des cours et autres bandes de jeunes privilégiés ou pas. Ce que j'ai bien aimé c'est que Joel même si il ne fait pas parti des groupes populaires ne se laisse pas influencer par ce genre de détails. Pour lui ça n'a aucune importance, il vit sa vie, sa passion, et si il déprime c'est parce qu'il ne peux pas étudier la Rithmatique plus que parce qu'il n'a pas d'amis ou ce genre de choses. On sens bien sur l'ado mal à l'aise dans sa peau, mais jamais de façon très marqué, c'est un point qui a su me séduire.

Pour du YA c'était vraiment bon, déjà on n'a pas l'éternelle romance qui semble maintenant obligatoire, ce qui est vraiment rafraichissant, ensuite le monde se tiens et il n'y a pas de facilité qu'on trouve souvent ailleurs. A aucun moment je me suis dis que ça allait trop vite ou que le monde n'était pas assez détaillé, non, vraiment aucun de ces défauts la. Le tout en exploitant une histoire sur un ado qui est dans une école magique dans un univers steampunk, je trouve ça génial d'avoir réussi à éviter tout les écueils d'un thème pourtant vu et revu en restant original.

Au final une très bonne lecture, je ne regrette pas d'avoir testé !

17/20



The Gameshouse, book 1: The Serpent
de Claire North
Année de sortie : 2015
Éditeur : Orbit
Nombre de pages : ebook uniquement


Ce livre est passé très très prés d'un gros coup de cœur.

Venise, 17ième siècle. Nous observons une maison de jeu appelée tout simplement the Gamehouse. On peut y jouer à toute sorte de jeu, et y parier des fortunes. Mais il y a à l’intérieur une porte que seuls peu d'élus peuvent ouvrir. Et derrière on rejoins un autre lieu, un lieu ou cette fois ci quand on joue au roi, c'est avec de véritable rois et quand on avance une armée sur un plateau se sont des vrai hommes qui avancent quelque part, se battant pour nous ... Le tout en pariant des attributs non monnayable comme de la connaissance, des années de vies ....

Je ne vous en dévoile pas plus parce que la moitié de cette novella est justement basé sur la découverte de la Gamehouse et que je ne voudrais pas trop spoiler cette partie la.

Nous suivons une joueuse qui se voit ouvrir la porte, mais avant de la franchir elle va devoir prouver son mérite. Une place c'est libérée au conseil des juges de Venise, et elle se voit, ainsi que les 3 autres admis attribué un des candidats à la place du conseil, ainsi qu'un certain nombre de pions, qui ont tous un impact sur la ville et qu'elle va devoir déplacer avec prudence car il se trouve qu'on ne lui a pas forcement donné le candidat le plus facile à faire gagner ...

J'ai trouvé le principe excellent, l'idée qu'il y a un endroit ou on joue avec la politique du monde entier, c'est hyper mystérieux et super bien mené car c'est très bien écrit. En fait le narrateur est un observateur, on ne sait rien de lui (ou d'eux vu qu'il parle souvent au pluriel) qui suis la joueuse et qui nous décrit ce qu'elle joue et ce qu'elle pense. Et je trouve que ça donne un coté encore plus mystérieux à l'affaire vu qu'on ne sait pas comment cette personne sait ce que la joueuse pense et comme il la suis sans qu'elle le voit même dans les moments les plus intimes ...

J'ai vraiment été prise par l'histoire, malgré un langage assez soutenu qui rendait ma lecture particulièrement lente. Je suis vraiment séduite et je lirais la suite avec plaisir !

17.5/20



Les fantômes de Maiden Lane, tome 4 : L'homme de l'ombre
de Elizabeth Hoyt
Année de sortie : 2013
Éditeur : J'ai lu
Nombre de pages : 345


Lady Isabel Beckinhall est une jeune veuve. Elle finance hospice des enfants trouvés avec quelques autres dames de la haute société. Mais certaines de celles ci voient d'un mauvais œil que Winter Makepeace en soit le directeur, car il n'a aucune connaissance des hautes sphères et risque sans le savoir la fausse note qui mettra le projet en péril. Isabel est décide donc de donner des cours de maintient à Winter, même si celui ci n'a pas l'air grandement enthousiaste. Il faut dire qu'il a un emploie du temps déjà très chargé, car il est le fantôme de Maiden Lane, et il a repéré un trafic qui kidnappe des très jeunes filles et il est bien décidé à enquêter, chose qui sera difficile avec Isabel constamment sur le dos ...

J'ai bien aimé ce tome. Pour une fois l'homme n'est pas du tout un séducteur, même si c'est assez normal pour cette série, dans l'absolue c'est assez rare pour être remarqué et c'est sans doute la première fois que c'est l'homme qui est vierge.

Winter peut paraitre un peu effacé au début mais on comprend vite quelle énergie l'anime et pourquoi il ne montre jamais son vrai visage le reste du temps. C'est quelqu'un qui c'est composé un masque et c'était vraiment marrant de le voir craquer grâce à Isabel.
J'ai bien aimé son histoire personnelle, comment il est devenu le fantôme et pourquoi, ça reste encore mystérieux toute cette histoire et j'ai hâte d'en savoir plus.
De son coté Isabel est assez âgée, enfin plus que les femmes qu'on suis habituellement dans ce genre de roman, elle a 32 ans et est maintenant libre vu que son mari est mort. Elle a un grand cœur malgré la cicatrice de son mariage, et elle adore les enfants de l'hospice, elle fera tout pour aider Winter, malgré les dangers et malgré le fait qu'elle imagine qu'une histoire entre eux est totalement impossible du fait de son infertilité.

Au final une belle romance, j'ai passé un excellent moment et je lirais la suite de cette série avec plaisir !

16/20


Danny Valentine, tome 2 : Par-delà les cendres
de Lilith Saintcrow
Année de sortie : 2011
Éditeur : Orbit
Nombre de pages : 350


J'ai un peu traîné à lire ce second tome, car le précédent était bien triste et je n'osais pas. Mais en fait j'ai totalement adoré cette lecture, il est passé vraiment pas loin du coup de cœur !

Danny travaille le plus souvent possible ne se laissant pas un moment de répit depuis la fin du tome précédent. Elle est à bout de souffle mais elle ne ralentit pas car à tout moment la tristesse peut la rattraper et la faire tomber de très haut.

Elle est appelée sur une affaire qui la concerne, du moins qui concerne son passé. Certains psions sont assassinés à travers la vile, et ils ont en commun le fait d'avoir été dans la même institution, celle qui donne encore des cauchemars à Danny même des années après et qui a été fermée après qu'on ai assassiné le directeur ...

Je pense que le gros point fort de ce tome c'est l'ambiance. On sent vraiment Danny au bord du gouffre qui ne lâche pas l'affaire, qui s'occupe l'esprit comme elle le peut pour ne pas se mettre à déprimer (même si c'est déjà plus ou moins le cas). C'est très fort sentimentalement parlant, j'ai déjà lu certains livres du même genre qui m'ont moins plus pour diverses raisons mais celui ci était vraiment particulièrement réussi. Danny montre son coté fragile, son coté excessif aussi de femme à moitié brisée, ça m'a beaucoup touché.

L'enquête aussi est très intéressante, on en apprend plus sur le passé de Danny, et c'est vraiment pas réjouissant ...
Du coup ça renforce l'ambiance du tome sombre et triste.
Après je suis consciente que pour ce genre de livres il faut vraiment être dans le bon état d'esprit parce que si ce n'est pas le cas on peut totalement décrocher si on ne se sent pas proche des personnages. Mais heureusement çà a totalement été mon cas ici, j'ai même versé quelques larmes ce qui m'arrive très rarement.

Au final une lecture qui m'a beaucoup touché, j'ai vraiment passé un moment fort et j'ai hâte de lire la suite !

17/20

lundi 29 mai 2017

C'est lundi... que lisez-vous? #73



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane repris la relève depuis.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

Qu'ai-je lu la semaine passée ?
 
 


Encore une semaine ou j'ai fais un weekend Novella, et du coup ça fait un bon paquet de titres :p

Encore une fois du vraiment bon vu que j'ai encore eu un coup de cœur (et ils sont rares) pour After the Crown et aucune déception !

Que suis-je en train de lire en ce moment ?
 
 

Ma dernière Novella que je n'ai pas eu le temps de terminer ce weekend, et une romance historique que j'avais mis en pause pour faire ledit weekend et que je vais reprendre maintenant ^^

 

Que vais-je lire ensuite ?
(mes envies du moment)
 


Je prévois encore une fois une semaine assez variée, avec de l'urban fantasy, de la fantasy, de la science fiction et une romance !
 
 
Et vous, que lisez vous?
 

samedi 27 mai 2017

Rien que pour la Couverture #28

Salut à tous !

Je me suis inspirée de rendez vous même nom présent sur le blog de Gribouille Lechat !

Le principe est de présenter des couvertures de livres - récents ou anciens - qui nous plaisent, que l'on trouve intéressantes, sympa, marrantes, jolies ou carrément somptueuses! Le tout sur un thème à chaque fois.
(grandes images)
Je vous présenterais donc quelques couvertures de temps en temps, parmi mes préférées !


Voici la sélection de la semaine et comme thème cette semaine j'ai choisi :
  
Horloges
 
 





 

vendredi 26 mai 2017

L'âge des ténèbres, tome 3 : Mage du Chaos de Stephen Aryan






Titre Original : Chaosmage
Année de sortie : 2017
Éditeur : Bragelonne
Nombre de pages : 390




Résumé :

Voechenka est une cité dévastée par la guerre. Dans ses ruines, à la nuit tombée, les morts-vivants s’attaquent aux rescapés ou les appellent par leur nom, les implorant de les rejoindre. Tammy Baker est une Protectrice de la Paix chargée d’enquêter sur la ville afin que les autorités puissent décider de sauver celle-ci, ou de l’abandonner à son sort. Zannah fait partie des parias de Voechenka. Décidée à racheter les crimes de guerre de son peuple, elle protège des réfugiés qui la haïssent plus encore que leurs agresseurs revenus du tombeau. Balfruss est un érudit, un voyageur... et un Mage de Guerre célèbre pour avoir à lui seul mis un terme à la guerre. Dans une cité en quarantaine, les survivants épuisés, coupés de tout, sont livrés aux ténèbres. Leur seule certitude, c’est que la fin est proche. Et qu’elle sera terrible.

Mon avis :

Une bonne fin à cette trilogie. Encore une fois un roman différent des deux précédents, j'ai beaucoup apprécié.
J'aurais peut être aimé une conclusion un peu plus fournie et plus spectaculaire mais finalement elle allait bien dans l'ambiance de la série du coup elle est bien passé.

Le premier point qu'on remarque c'est à quel point l'ambiance de ce tome est différente des précédent. Le premier tome de la série, Mage de Guerre était un livre de fantasy épique guerrier bien bourrin, un peu à la Gemmell. Le second tome, Mage de Sang était plus un livre d'enquête dans les bas fond d'une ville, avec une ambiance noir policier. Et enfin celui ci est un mélange de Fantasy et d'horreur à la sauce post apocalyptique.
Ce qui marque aussi c'est que dans les deux premiers on se demandait un peu quel était le point commun entre les deux, pourquoi ces deux histoires à la suite, vu qu'elles étaient à propos de personnages différents dans des lieux différents. La réponse à cette question est dans ce tome, nous comprenons enfin de quoi il s'agit vraiment. Ce tome fait en fait le pont entre les deux premiers.

Ce tome ce passe dans une ville mourante, une ville appartenant aux morts. Même les animaux l'ont quitté et il faut sortir de ses murs pour entendre les premiers insectes ou oiseaux.
Les premiers revenus ont commencé à arriver doucement, petit à petit, essayant de convaincre les gens du bien fondé de la transformation, mais maintenant qu'il ne reste que quelques centaines d'habitants réfugiés en camps, ils sont devenus plus agressifs. Ils attaquent la nuit, essayant de contaminer les survivants.

Ce que j'ai bien aimé aussi c'est le fait de retrouver des anciens personnages. Ainsi nous suivons Balfruss un des mages du premier tome. Des années ont passé depuis la grosse bataille et il a entrepris un gros voyage initiatique pour découvrir les différentes formes de magies du monde entier, du coup il a bien plus à son arc que le seul enseignement de la tour. Il a pour binôme Tammy, qui elle est une ancienne gladiatrice, donc assez doué pour le combat, même si ici elle vient en tant qu'enquêtrice pour essayer de découvrir ce qu'il se passe dans la ville.

Le duo arrive dans la ville est on est tout de suite plongé dans une ambiance vraiment très glauque et désespérée. Et c'est pour moi un des point forts du roman, ce coté qu'on retrouve finalement assez peu en fantasy, mais plus en post apocalyptique en général. Ce coté survie au quotidien, combats jusqu'à l'épuisement ou la mort est partout.

En fait le seul problème de ce livre a été le rythme. On est directement plongé dans l'ambiance au tout début et ensuite l'intrigue n'avance quasiment pas, on est plus dans un rythme d'histoire longue qui prend son temps. Et du coup quand au détours d'une rue le final arrive, j'étais un peu abasourdie que ça soit déjà terminé. Surtout que ça n'a rien de spectaculaire, et que les personnages qu'elle implique ne semble pas si en danger que ça. Après la seconde fin, oui parce qu'il y en a deux, une qui clôture la série et l'autre le livre, était un peu inattendue et je l'ai bien aimé.

Bon ça ne m'a pas empêché d'apprécier le tome mais c'était quand même une légère déception.

Donc en résumé un tome qui se démarque par son ambiance glauque et ses personnages et qui est très prenant tout du long mais qui m'a un peu déçu quand à la toute fin.

16/20

mardi 23 mai 2017

Avis en Vrac #41

Salut à tous !

Une fois encore je vais vous faire une série de chroniques dans un seul billet !


 La Ballade de Pern, l’épidémie, tome 2 : Histoire de Nerilka
de Anne McCaffrey
Année de sortie : 2004
Éditeur : Pocket
Nombre de pages : 187


 Une novella très forte émotionnellement, j'en ai pleuré, j'ai adoré.

Elle ne peux pas se lire sans le tome précédent dont elle n'est que le complément, le même passage de l'histoire vue par une autre personne.
C'est vraiment un texte court, on voit ce qu'il se passe au Fort de Fort pendant que Moreta entreprend de sauver le monde de son coté.

Nerilka a honte de la réaction de son père pendant l'épidémie, il néglige ces devoirs et parait extrêmement égoïste, en ne pensant qu'a son propre intérêt. Du coup quand l’occasion de présente elle décide de sauter le pas et de s'en aller. Elle veut compenser les actions de son père et faire le double pour essayer d'aider la ou elle peut.

Je résume grossièrement pour que ça ne spoil pas le tome précédent.
Le tome précédent était lui aussi très émotionnel, triste, surtout à la fin, et on ressent doublement cette tristesse ici. D'un part parce qu'on sait déjà ce qui va arriver et d'autre part parce que ce qui arrive touche énormément les autres personnages, chose qu'on n'avait pas du tout vue à la fin de la Dame aux Dragons.

Nerilka est un bon personnage. Elle est suffisamment obstinée pour arriver à prendre sa décision tout en n'étant pas non plus trop fonce dedans. Elle a aussi un petit coté naïf qui la rend touchante, surtout quand elle veut vraiment aider tout le monde. C'est un peu le chat noir de sa famille, les autres ne semblent pas la remarquer ni l'apprécier, surtout pas à sa juste valeur.
On ne voit quasiment pas Moreta en fait dans ce tome, mais on ressent tout le bien qu'en pense Nerilka et comme elle est dévasté par ce qui se passe. Elle est vraiment la personne qui permet que tout arrive à lui survivre malgré toutes les épreuves.
J'ai aussi adoré l'évolution de Alessan, c'est un personnage pour lequel j'ai énormément d'affection et je suis vraiment satisfaite de la fin le concernant.

Bref, une petite lecture, mais que je trouve essentielle pour vraiment comprendre les tenants et les aboutissants de l'histoire de l'épidémie !


 17.5/20
 


Off-campus, tome 2 : The mistake
de Elle Kennedy
Année de sortie : 2016
Éditeur : Hugo & Cie
Nombre de pages : 356


Une romance contemporaine toute à fait sympathique mais quand même en dessous du niveau du tome précédent.

John Logan a bien plus de souci que son attitude charmeuse et désinvolte le laisse penser, en fait son avenir est un peu totalement bouché à cause d'un père alcoolique et blessé.
Quand il rencontre Grace il ne pense pas à faire différemment que toutes les autres filles avec qui il a été, et fini par lui dire que ce n'était qu'une amusement temporaire pour lui et qu'il sera incapable de l'aimer comme elle le mérite. Mais c'est à se moment la qu'il se rend compte qu'il tenait vraiment à elle et qu'elle aurait pu lui donner quelque chose qu'il avait vraiment envie d'avoir : une vrai relation longue durée. Il décide donc de la reconquérir, et de corriger la faute qu'il a faite.

D'un coté j'ai beaucoup aimé le coté tragique de Logan, la vrai personne déprimée et sans futur qui se cache derrière la façade que tout le monde lui connait. Mais d'un autre coté j'ai quand même trouvé qu'il avait un coté brute "je baise quand je veux et ou je veux" qui ne m'a pas super plu. Donc on dira que je compatis avec sa situation et je comprends qu'il ne soit pas heureux, mais que ça n'excuse pas vraiment le reste. 
Et quand à Grace malheureusement elle n'a pas réussi à me charmer autant que Hannah dans le premier tome. En fait elle n'a pas de défauts mais c'est surtout que pour moi elle n'avait pas grand chose pour elle. Rien de particulier quoi, c'était vraiment pour moi une fille lambda, elle n'a pas su se démarquer.

Par contre le gros point fort c'est vraiment l'histoire et l'évolution des personnages qui va avec. Logan est devenu de plus en plus sympathique.
Au final j'ai passé un bon moment, je ne dis pas le contraire mais ce tome ne restera pas longtemps dans les annales pour moi, il ne monte pas au niveau du tome précédent même si il reste sympa.

 16/20


Jane Yellowrock, tome 11 : Cold Reign
de Faith Hunter
Année de sortie : 2017
Éditeur : Ace Books
Nombre de pages : 378


Un tome que j'ai vraiment adoré.
On est vraiment au cœur de la situation qu'on attendais depuis des tomes et des tomes, du coup ça fait du bien de voir que ce passage la est enfin d'actualité.

Jane à l'impression qu'il se passe quelque chose qu'elle ne comprends pas. Des revenants en nombre commencent à arriver. C'est une chose qui arrive lorsqu'un vampire est mal tué ou arrive à se cacher sous terre avant de vraiment mourir. Sauf que dans cette situation ces vampires la n'aurais jamais du revenir, ils sont morts depuis des siècles et ont été enterrés proprement.
Que ce passe-t-il vraiment? Quel est cette tempête qui arrive sur la nouvelle Orleans et qui semble tout sauf naturelle? Pourquoi les événements bizarres et sans raison d'être arrivent tous en même temps?
Ce sont les questions que Jane doit se poser dans ce tome.

Un tome majeur dans la série, un tournant !
Contrairement aux tome précédents qui laissaient une grosse part à l'enquête qui partait dans plein de pistes, le tout assez lentement, pendant la plus grande partie des tomes, ici on a un rythme constamment élevé du début à la fin.
On est plongé directement dans l'action et finalement on n'a pas vraiment d'enquête, ou du moins pas d'enquête principale vu que tout se passe de façon très rapprochée et qu'on a vite les réponses à nos questions.

Jane ne sait plus ou donner de la tête, elle est constamment par mont et par vaut, à tuer un revenant ici, à s'occuper de l'orage la, et ainsi de suite, avec vraiment très peu de répit entre chaque. Et j'ai trouvé ça génial, pour une fois on ne peut pas dire que le rythme est lent, même si c'est toujours aussi dense, c'est ce qui en fait le charme.

Du coup le rythme est vraiment différent, c'est ce qui m'a le plus marqué. Ici Jane fait plus son boulot d'enforcer, et elle protège la ville. Elle commence à mieux comprendre son nouveau pouvoir aussi, celui qu'elle avait vraiment du mal à utiliser dans les tomes précédents parce qu'il la tuait quasiment à chaque fois vu la quantité de pouvoir qu'il utilise.
En fait sa peur de la magie l'a desservie ici vu qu'elle avait la solution sous les yeux depuis longtemps mais qu'elle n'y avait même pas pensé.
Du coup ça fait un vrai changement sur ce qu'elle peut faire. Jusqu'ici elle était toujours en dessous de la plupart des vampires, mais maintenant elle dépote, elle peut vraiment leur faire face à armes égales. Bien sur ça a un prix, tout n'est pas simple mais elle a définitivement plus de possibilités qu'avant.

Au final un tome différent des autres, qui fait vraiment avancer l'intrigue principale, qui fait aussi bien évoluer Jane, une vrai réussite pour moi, sans doute l'un des meilleurs.

17.5/20


Fallen Empire, book 5: Cleon Moon
de Lindsay Buroker
Année de sortie : 2016
Éditeur : CreateSpace
Nombre de pages : 258


Encore un tome bien sympa qui nous fait repartir dans l'intrigue principale.

Alisa, son vaisseau et son équipage se dirigent donc maintenant vers Cleon Moon, une lune connue pour ses champignons et sa faune sauvage, à la poursuite de l'homme qui a enlevé sa fille. Les habitants vivent sous des dômes qui étaient avant surveillés par l'empire. Le dit empire étant mort se sont des mafia qui ont pris le relai et qui dirigent tout. Malheureusement pour l'équipe c'est la mafia qui recherche un des membres d'équipage qui possède le Dôme le plus proche du lieu qu'ils recherchent perdu sans la jungle, ils prennent donc le risque d'aller dans celui qui est un peu plus loin mais qui est plus neutre.
Neutre? Enfin c'est un grand mot, car la femme du grand bandit qui dirige la zone verrait bien sa collection ajoutée d'un précieux Cyborg. Et voici à nouveau nos aventuriers pris entre divers feux à savoir sauver leur vie en plus de sortir dans la jungle mortelle pour trouver le camp caché des kidnappeurs !

On est toujours sur le même principe, un lieu = un épisode. Chacun épisode a son lot d'action de mystère et rajoute une couche à l'histoire principale qui commence vraiment à se complexifier pas mal mine de rien avec chaque arrêt.
Entre mafias, dinosaures et courses illégales, nos héros auront vraiment fort à faire sur Cleon Moon.

J'aime toujours autant cette série pour l'instant, chaque épisode étant une étape intéressante que je n'ai pas trop envie de terminer car c'est à chaque fois une plaisante lecture.
Cet épisode ci ne se démarque pas trop mais il y a quand même un des points les plus importants de l'histoire qui fait une grosse avancée ce qui est un point positif même si finalement ils ne sont pas vraiment beaucoup plus avancés maintenant.

Une très bonne lecture, limite j'aurais bien aimé continué et lire toute la fin d'un coup !

16.5/20

lundi 22 mai 2017

C'est lundi... que lisez-vous? #72



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane repris la relève depuis.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

Qu'ai-je lu la semaine passée ?
   
 


J'ai retrouvé un rythme plus normal même si ça a été une très bonne semaine avec un gros coup de cœur pour le Livre des Radieux et 2 quasi-coup de cœur avec Par Delà les Cendres et Three Parts Dead ! Sans compter Scorpi qui a été une excellente lecture aussi et les autres autres bien sympa ^^


Que suis-je en train de lire en ce moment ?



Que vais-je lire ensuite ?
(mes envies du moment)



Voila pour les romans, encore des envies très sympa avec principalement des suites de séries plus une nouveauté.

Mais j'ai aussi prévu un weekend Novella avec des textes plus courts comme j'avais déjà fait la semaine d'avant et voici celles qui me tentent pour l'instant :

samedi 20 mai 2017

Rien que pour la Couverture #27

Salut à tous !

Je me suis inspirée de rendez vous même nom présent sur le blog de Gribouille Lechat !

Le principe est de présenter des couvertures de livres - récents ou anciens - qui nous plaisent, que l'on trouve intéressantes, sympa, marrantes, jolies ou carrément somptueuses! Le tout sur un thème à chaque fois.
(grandes images)
Je vous présenterais donc quelques couvertures de temps en temps, parmi mes préférées !


Voici la sélection de la semaine et comme thème cette semaine j'ai choisi :
  
Des Animaux