vendredi 21 juillet 2017

Dominion of the Fallen, tome 1 : La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent de Aliette de Bodard





Titre Original : The House of Shattered Wings
Année de sortie : 2017
Éditeur : Fleuve
Nombre de pages : 508
Genres : Uchronie, Urban fantasy, Post-apocalyptique




Résumé :

Paris n’est plus que ruines et décombres, après la Grande Guerre qui a opposé les Maisons qui règnent sur la capitale française. Les Maisons elles-mêmes ont perdu tout ce qui faisait leur gloire et sont tombées en décadence.
Séléné a dû prendre, sans y être préparée, la tête de la Maison aux Flèches d’Argent. Pour l’heure, Notre-Dame et les bâtiments alentours restent un abri sûr, protégés par des sorts puissants. Mais les Maisons rivales veillent, prêtes à s’engouffrer dans la moindre faille pour détruire Flèches d’Argent, au risque de briser l’équilibre de la cité.
Lorsqu’un nouvel ange déchu, Isabelle, arrive sur terre, Séléné se précipite à son secours pour empêcher qu’on lui vole ses pouvoirs. C’est là qu’elle se bat contre Philippe, un membre du gang Mamba rouge. Impressionnée par les pouvoirs de ce dernier, Séléné le retient prisonnier au sein de Flèches d’Argent avec Isabelle. Mais la maîtresse de Flèches d’Argent n’a aucune idée de ce qu’elle a fait entrer au sein de sa maison : Philippe va devenir le vecteur de la libération d’une terrible malédiction…

Mon avis :

Un premier tome qui peut se lire comme un one-shot dans le sens ou l'intrigue est terminée mais qui fait parti d'une série dont la suite sera publiée un jour j'espère.
J'ai bien aimé ma lecture, elle était originale et distrayante, mais ça n'a pas été un coup de coeur non plus, parce que j'ai eu un peu de mal à me positionner dans l'histoire et à prendre un parti.

On est en effet bien loin de l'urban fantasy classique, même si on reconnait autant notre monde que dans les Kate Daniels ou les Meg Corbyn.
Ici le changement par rapport à notre monde date du début de la première guerre mondiale. Jusqu'ici les surnaturels vivaient secrètement, se cachant des humains. Mais une espère en particulier nommée les Déchus, d'anciens anges qui ont perdu la mémoire et qui se retrouvent brusquement sur terre avec des résidus de leurs pouvoirs, a c'est mise en guerre Maison contre Maison ... Et leurs guerre à décimé le monde, ne laissant que des ruines fumantes sur la quasi totalité du territoire. 
Depuis les humains et les autres surnaturels survivent comment ils peuvent, se liant aux famille ou les évitant, suivant leurs choix. La paix est revenu mais la tension existe toujours entre les différentes familles existent toujours.

Dans ce tome nous suivons une maison, appelée la Maison aux Flèches d'Argent, qui occupe toute l'ile de la Cité (ou ce qu'il en reste). Elle est sur le déclin, car à l'origine elle était la maison mère, la première qui a été créée, par le Déchu original. Mais ce déchu a disparu, laissant sa maison gérée par ses héritiers qui ont bien du mal à la faire tenir debout.

C'est un récit ou il n'y a pas vraiment de "gentil" mais ou tout le monde à un coté sombre, du coup c'est vrai que c'est pas évident de se trouver un camp dans l'histoire.
On pourrait croire qu'il est évident qu'on doit soutenir la Maison aux Flèches d'Argent, mais elle a aussi de gros cotés injustes et mauvais quand on la voit par les yeux des autres protagonistes, son passé est sans doute un des plus noirs de l'histoire. Sans parler qu'on commence l'histoire dans les yeux de personnages qui ne l'aiment pas du tout, du coup c'est difficile de s'attacher à elle. Pendant un long moment je ne ne savais pas vraiment si je devais la considérer comme la victime ou l’oppresseur, si je devais me réjouir de ses problèmes ou compatir.

C'est ce coté la qui m'a laissé un petit peu de coté car du coup je n'avais pas d'attachement particulier à la Maison, et c'est vrai qu'a certains moments, surtout au début, je n'étais pas vraiment intéressée par ce qui allait lui arriver. Heureusement ce sentiment à progressivement disparu mais plus par l'interet de l'histoire et par curiosité que par émotion. 
Il y avait aussi le fait que j'avais bien plus envie de connaitre le passé de ces personnages que de découvrir ce qui se cachait dans les magouilles du présent. En fait ce qui nous tiens le plus c'est vraiment de découvrir le passé et l'Histoire de la Maison et du monde, du coup on a un peu l'impression que tout le monde vit dans le passé, dans l'ombre de leur gloire, tout pour ne pas voir les horreurs du quotidien.
Et ce coté la a fait que j'avais un peu de mal à vraiment m'attacher sentimentalement aux personnages. Ils étaient certes intéressant mais toujours plus du coté curiosité que émotion, un problème récurant.

Pour ce qui est des points plus positifs, l'imaginaire est bien original, que ça soit la façon de traiter les anges (qui n'en sont pas vraiment mais plus des mages en fait), que les autres surnaturels présents (mythologie vietnamienne par exemple). C'est un des points qui m'a le plus plu dans ce livre en fait. Parce qu'en dehors de leur nom et de ce qu'on s'imagine qu'ils sont, on n'a pas vraiment affaire à des anges, ils n'ont pas d'ailes, ils n'ont aucun rapport avec dieu ou autre.
Un autre point que j'ai adoré c'est l’atmosphère du livre. On est vraiment en mode survie ici, la vie est dure, et ça se sent. Malgré les efforts des "dirigeants" on sent les ressentiments et les haines diverses entre les différents personnages et les Maisons. En fait elles se dévoilent petit à petit.
Je pense que c'est cette atmosphère qui me donnait vraiment envie d'en savoir plus aussi, on sent qu'il y a tellement de secrets cachés et des vielles rancunes enfouies.

Au final un livre qui m'a vraiment intéressé, mais qui m'a aussi un peu laissé sur le coté, je ne me suis pas vraiment sentie impliquée dans l'histoire. Bon on ne peux pas non plus dire que ce défaut m'a gâché ma lecture mais j'ai quand même eu l'impression de ne pas l'apprécier autant que j'aurais pu vu l’intérêt du reste.

16/20

6 commentaires:

  1. je viens de relire mon avis après le tien et je pense que finalement on se retrouve sur plusieurs choses. Mais bon en étant restée en retrait aussi je n'ai jamais lu la suite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que je lirais la suite si jamais ils la publient en français mais c'est vrai que si ça n'est pas le cas il y a moins de chance que j'aille chercher la VO sur celui ci (sauf envie particulière à un moment donné, on est jamais à l’abri xD)

      Supprimer
  2. Très intéressante ta chronique ! Je crois que je comprends pourquoi j'avais lu des avis plutôt négatifs de bloggers qui n'étaient pas trop intéressés par l'urban fantatsy. Mais bon, définitivement le livre ne me tente pas trop...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment à la croisée des genres et je pense qu'il intéressera plus les gens qui aiment les jeux politique et le post apocalyptique que les gens d'urban fantasy.

      Supprimer
  3. J'ai beaucoup aimé pour ma part, je trouve le monde super riche et j'espère bien qu'ils vont publier la suite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'espère aussi, au pire je la lirais en VO ^^

      Supprimer