samedi 13 janvier 2018

La Compagnie des Glaces, tome 01 de Georges-Jean Arnaud






Année de sortie : 1980
Éditeur : French Pulp
Nombre de pages : 220
Genre : Science -fiction




Mon avis :

Si j'ai bien aimé l'intrique et le monde et leurs mystères, j'avoue avoir été un peu embêtée par le coté sexuel un peu trop présent à mon gout et pas toujours très justifié.

Lien Rag est un glaciologue. Il se retrouve sans s'en rendre compte embarqué dans une conspiration politique et va devoir tirer son épingle du jeu sans y laisser sa peau. Il pourra compter pour l'aider sur la belle Floa, la fille du gouverneur.

On est dans un monde post-apocalyptique ou la neige à tout recouvert. Les derniers humains vivent dans des trains, quasiment constamment en mouvement, se regroupant en villes temporaires qui occupent des centaines de voies de large. En fait dans la zone la plus peuplée, tout est quasiment entièrement recouvert de voies, on y trouve des casino ou des palaces qui roulent sur 15 voies à la fois. On y retrouve aussi beaucoup de militaire parce que la guerre fait rage et on se bat pour gagner quelques mètres face à une autre compagnie. Et il y a aussi les hommes roux, qui sont des espèces de barbares qui ne craignent pas le froid et qui vivent quasiment nus à l'extérieur des villes humaines, en recevant de la nourriture en échange de leur travail de dégagement de la neige qui s'accumule sur les dômes.

Franchement j'ai vraiment aimé l'ingéniosité et de l'imagination de l'auteur sur ce premier tome. J'avoue que dans les premières pages j'avais un peu de mal à m'imaginer le monde mais c'était juste parce que je n'imaginais pas du tout le coté immense de ce sol recouvert de voies de chemin de fer. Mais une fois que j'ai réalisé ça j'ai été vraiment agréablement surprise par le nombre de détails cohérents qu'il contenait.

C'est un livre court mais qui est une bonne introduction du monde, en fait il arrive à nous poser tous les différents points qui servirons surement d'intrigue plus tard, entre la politique de la compagnie, les différentes faction politiques, la guerre, les hommes roux ...
L'intrigue est bien menée, elle reste mystérieuse et il y a encore pas mal de points qu'il nous reste à explorer (ce qui est logique vu la longueur de la série).

Après le style est assez simple, rien de bien littéraire, c'est sur. Mais ça reste tout à fait agréable à lire en lecture rapide. Le seul point qui m'a un peu dérangé était le coté sexuel qui revient tout le long du livre. Non pas des scènes de popotin, pas du tout, il n'y en a d'ailleurs aucune tout du long, elles ne sont que suggérées. En fait c'est plus a l'image de la liberté sexuelle des années 70. J'ai trouvé le ton de ces passages un peu vulgaire car ils ne sont la que pour choquer et appuyer sur le coté "sauvage" des hommes roux et de certains membres de l'aristocratie. (mais y avait-il besoin de nous rappeler toutes les 30 pages la taille du membre des hommes roux? je ne crois pas)

Néanmoins malgré tout j'ai bien apprécié ma lecture, l'intrigue m'a plu et m'a donné envie d'en savoir plus. Donc je lirais sans doute la suite !

15/20

2 commentaires:

  1. J'ai bien envie de lire le premier tome de cette série, moi aussi, histoire de voir si ça me plaît plus que le tome 16 que j'avais lu sans rien connaître de la série. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut découvrir je pense, après bon c'est à toi de voir =)

      Supprimer