jeudi 20 avril 2017

Throwback Thursday Livresque #25 : Noir et sans espoir ou Lumière et plein d’espoir


Voici un tout nouveau rendez-vous que j’ai le plaisir d’inaugurer aujourd’hui sur le blog : le throwback thursday livresque ! C’est sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Ainsi chaque semaine je fixerai un thème et il faudra partager la lecture correspondante à ce thème.


Ce rendez vous a été créé par BettieRose Books !


Cette semaine, le thème est
 Jeudi 20 avril : Noir et sans espoir ou Lumière et plein d’espoir
****
La Roue du Temps de Robert Jordan

Bon, ok je fais un peu dans la facilité, je sais.
J'essayais en vain de trouver un livre qui corresponde à l'un ou l'autre des critères et finalement je me suis dit que tant qu'a opposer la lumière à l'ombre, autant faire les deux en même temps !
Et pour cela je vous présente celle qui est et a été une de mes séries favorites depuis des années : La Roue du Temps.
Plutôt que de vous mettre le résumé du premier tome, je vous met la présentation qu'en a fait l'auteur de la série : 
Imaginez un monde qui n'a jamais existé. Imaginez la fin du XVIIème siècle, alors que la poudre à canon est un secret d'une Guilde des Illuminateurs. Imaginez la Terre du Milieu de Tolkien sans Elfes, sans dragons, sans hobbits, mais avec ses peuples qui grandissent et évoluent réellement.
Imaginez un monde détruit il y a 3000 ans par un homme qui canalisait le Pouvoir de l'Unique. Imaginez un monde où pendant 3000 ans, la pire chose qu'on pouvait imaginer était un homme canalisant le Pouvoir de l'Unique, touchant la partie Mâle de la Source Authentique, car il aurait était destiné à la folie et à la mort. Avant de mourir il aurait été un fou pouvant canaliser le Pouvoir de l'Unique qui fait tourner la Roue du Temps qui dirige l'Univers. Ainsi, de tels hommes ont été pourchassés et abattus pendant 3000 ans.
La prophétie annonce que le Ténébreux va se libérer et s'abattre sur le monde. Le Ténébreux exilé par le Créateur lors de la Création. La prophétie dit qu'un enfant va naître pour affronter le Ténébreux lors de la Dernière Bataille. Cet enfant, cet homme, pourra canaliser, et devra affronter le même destin que ces hommes. La prophétie annonce qu'il va sauver le monde mais aussi le détruire.
Ceci est le début. Ceci vous prépare à la lecture de la Roue du Temps. 

 Ici on n'est donc pas du tout dans du médiéval mais sur des influences plus récentes. Et si de nos jours ce changement peut sembler normal, il ne l'était pas du tout à l'époque de sa sortie. Il y a aussi de nombreuses références autres par exemple Asiatiques ou même technique (on voit voyager le premier train à vapeur par exemple)

Le premier tome commence à la Tolkien, ce qui est un fait assumé par l'auteur, pour ensuite s'en éloigner et prendre son chemin propre.
Ce qui pourrait paraitre comme archi classique au premier abord ne l'est pas forcement. Déjà une des grosses particularité de cette série c'est qu'au lieu du manichéisme qui était souvent de mise à l'époque, elle explore toutes les nuances de gris entre la lumière et les ténèbres.
Ensuite elle introduit un héros qui va devenir fou, on le sait c'est prédit. Ce qui n'est pas forcement évident pour lui et pour toutes les personnes qui essayent d'être du bon coté. Du coup on se retrouve avec plein de factions différentes qui sont techniquement du bon coté mais qui veulent essayer de limiter la destruction ou de contrôler le "Dragon" (l'homme de la prophétie) et qui entravent par la même occasion la progression de la lumière dans sa lute contre l'ombre. Et tout ça fait réel, tout est nuancé en quelque sorte.

On a dont une énorme fresque d'un monde au bord de la destruction, qui lute frénétiquement de tous les cotés pour s'en sortir.
Les bons cotés c'est que déjà malgré le fait qu'on ai une prophétie on devine rarement la suite car la prophétie parle du dernier tome et il y en a 13 autres avant ou il se passe toute la préparation nécessaire à sa réalisation.


Bon, je suis consciente que cette série de par sa longueur n'est pas exempte de certains défauts. Et qu'elle n'est bien entendu pas pour tout les lecteurs.

- Déjà il y a sa profondeur. On est ici sur la description et la vue d'une 20ènes de peuples et pays différents. Avec autant des gouvernements, de factions internes, de façon différente de réagir à la menace... Autant de danger en quelque sorte d'être infiltrés par le coté du ténébreux et d'être parmi ceux qui croient être dans la bonne direction alors que non.
D'autant plus que l'auteur ne ménage pas ses descriptions. Sans que ça soit de gros pavés indigestes mais il distingue bien chaque pays/peuple, en nous décrivant ses modes vestimentaires, ses façons d'être en quelque sorte, qui sont vraiment toutes différentes et toutes distinctives.
Ce point peut être autant un super point positif chez les personnes qui aiment vraiment s’imprégner d'un monde et de le connaitre, et d'un autre coté ça peut totalement effrayer les personnes habituées à des récits plus courts et moins énormes dans la quantité d'information disponible.

- Il y a ensuite les personnages. On est ici dans un monde qui a eu peur des hommes depuis 3000 ans, vous imaginez bien que se sont donc souvent des femmes qui sont au pouvoir. Ça n'a pas pour autant totalement réduit le pouvoir des hommes mais ils sont plus en tant que conseillers ou ministres - rôles interchangeable si jamais la personne se révèle pouvoir canaliser et être en danger de folie - et plus Roi héréditaire.
Il y a aussi certaines femmes (notamment dans les Aes Sedai - les mages quoi) qui ont développé une haine des hommes et qui sont très agressives.
En fait ce qui est marrant c'est qu'au final on retrouve les travers qu'on reproche habituellement aux hommes chez les femmes. L'impression d'avoir toujours raison, d'être têtu, de savoir sa valeur / vouloir prouver sa valeur et donc d'apparaitre hautain, de toujours vouloir diriger tout ... Et du coup c'est vrai qu'il y a pas mal de personnages féminines qui ne sont absolument pas sympathiques voir carrément chieuses si vous me permettez l'expression (mais je pense que ça se remarque surtout parce qu'on a pas l'habitude de voir des femmes dans ce genre de rôle).
La aussi pour ceux qui veulent du réalismes, ils seront servis, mais ça ne plaira pas à tout le monde.  

Sans parler bien entendu du nombre de personnages différents qu'on suis à un moment donné ou a un autre, pour vous donner une petite indication chiffrée : il y a 2800 personnages nommés dans la totalité de la saga (entre 250 et 700 par tome), dont une 40ène de principaux qu'on suis régulièrement.
Mais la je rassure ceux qui pourraient avoir du mal avec ça. C'est extrêmement progressif, on commence avec 3 personnages principaux au tout début pour en ajouter petit à petit au fil des rencontres, du coup ça ne pose en général pas de souci.

- Le dernier point un peu moins positif pour moi est la lenteur d’avancement global de certains tomes du milieu (7-9). Vous vous imaginez bien que dans un monde en constante évolution si proche d'une catastrophe il se passe un nombre de faits impressionnants de partout en même temps. Du coup l'auteur est un peu enlisé sur certains tomes, mettant plus d'un tome à parler de tous les éventements qui se passent en même temps. Ce n'est pas extrêmement gênant mais certaines fois on a par exemple un fait extrêmement marquant qui devrait avoir des répercutions qu'on attends avec impatience, et ... non ... il faut attendre très longtemps pour les voir arriver, parce qu'on a encore pas fini de parler des autres événements qui se sont aussi passé en même temps mais ailleurs avant de passer à la suite. C'est juste un décalage temporel en quelque sorte mais que j'ai remarqué lors de ma lecture.


Je termine en vous parlant de la publication de cette série.
Déjà le premier point à savoir c'est que l'auteur est mort avant de l'avoir fini en 2007 (il en était au tome 11). Mais ne vous inquiétez pas, il a pris les devants, il le savait. Il a demandé à Brandon Sanderson de la terminer à l'aide des notes qu'il avait prise en conséquence.  Résultat les trois derniers tomes de la série ont donc commencé à arriver en 2010 pour finir la série en 2014.

Ensuite, autre point, la version française. Lors de sa première édition les 11 premiers tomes ont été traduits, ils ont tous été divisés en deux, ce qui donne 22 tomes.
Ensuite Bragelonne a repris les droits mais ils ont décidés de republier la série en volume intégrale cette fois ci, depuis le début, en la re-traduisant. Ils en sont au tome 8 sorti l'an passé, au rythme de un tome par an.
Il y a donc eu 3 traducteurs successifs qui se sont succédé (ce qui correspond à trois éditeurs différents). La première a traduit les tomes 1-14 de l'ancienne édition (Rivage Fantasy), la seconde les tomes 15-22 (Fleuve Noir). La distinction entre les deux est énorme, les styles très différent et en plus la seconde parti a souffert d'un gros manque de correction ce qui impliquait de nombreuses fautes en tout genre qui gênaient la lecture.
La 3ième est celle de Bragelonne qui est plus proche du style original de l'auteur.

Voila c'est tout pour le moment :P

14 commentaires:

  1. Excellent idée : d'une pierre deux coups !

    RépondreSupprimer
  2. De la facilité ? En tout cas moi je n'ai jamais lu donc tu vois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Facilité dans le sens ou ça m'est venu directement quoi, je n'ai pas été cherché bien loin pour trouver celle ci pour le thème xD
      C'est une série très longue après, c'est difficile de se lancer dedans ^^

      Supprimer
  3. Cette sage est dans ma Pal depuis quelques temps maintenant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ho cool, j’espère que tu la sortira un jour =)

      Supprimer
  4. J'ai toujours honte quand je sais que je ne les ai toujours pas commencé :S (et que ce n'est pas prévu pour tout de suite... :( )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça n'est pas perdu, mais j'espère bien que tu la sortira un jour ^^

      Supprimer
  5. Ça c'est de l'article ! Tu as peut-être choisi la facilité au niveau du choix du livre mais pas dans la façon de le présenter ! Chapeau ! J'aimerais bien lire la version de Bragelonne puisque tu dis qu'elle est plus proche du style de l'auteur, mais j'ai les 14 premiers tomes de l'édition de France loisirs et donc la logique voudrait que j'essaye de trouver les 8 derniers dans la même collection. En plus les tomes de Bragelonne sont chers, pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te dirais peut être d'attendre d'y être, d'ici que tu arrive au 14ième les volumes de Bragelonne serons peut être moins cher (enfin en occasion quoi), sans parler qu'ils seront peut être déjà sortis en poche, qui sait.
      Parce que pour l'instant pour moi tu as la meilleur traduction, mais le 14ième tome est le dernier avec celle ci, ensuite ça passe à la plus mauvaise. Du coup il faudrait mieux passer sur la nouvelle de bragelonne si tu ne veut pas râler sur les fautes et le style qui change tellement qu'on a envie de se taper la tête sur les murs (mais après tu pourras toujours tester voir xD)

      Supprimer
  6. Et bien dis donc, la saga a sa propre histoire éditoriale en France :) C'est une saga que je voudrais découvrir depuis un moment et tu me tentes encore plus!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et souvent les gens sont perdus à cause de ça, c'est pour ça que j'ai préféré l'expliquer =)
      J'espère que tu lui donnera sa chance !

      Supprimer