jeudi 18 janvier 2018

Frontlines, book 1 : Terms of Enlistment de Marko Kloos






Année de sortie : 2014
Éditeur : 47North
Nombre de pages : 347
Genre : Science-Fiction





Mon avis

Un premier tome vraiment très classique mais très solide qui donne vraiment envie d'en lire plus sur les aventures du héros !

Quand on est né, comme Andrew Grayson, dans les banlieues surpeuplées d'une des mégalopoles du North American Commonwealth ou le taux de chômage avoisine les 100% et ou tout le monde ne vit que de petits trafics et aux frais de l'état, on n'a que deux façons de s'en sortir et de faire quelque chose de sa vie.
La première est de gagner la loterie et de remporter un des rares tickets avec pour destination une des nouvelles planètes à peine terraformées, la seconde de s'engager dans l'armée.

N'ayant aucun espoir de gagner un jour, Andrew choisi la seconde. Quel plaisir de gouter enfin à de la vrai nourriture, d'être quasiment assuré de toucher une retraite et avec un peu de chance d'avoir un ticket pour quitter cette bonne vieille terre étouffante. 
Mais Andrew va vite comprendre que tout ces bonus ne sont pas la juste pour lui faire plaisir et que le danger dans la galaxie est bien plus importants que les gangs des rues ...

J'ai vraiment bien accroché à cette lecture. On est dans un récit ou finalement le chemin est plus important que la destination. Et quel chemin ...

Dans un futur proche, la terre (et notamment l'Amérique du nord) est devenu un monde quasiment dystopique, avec des mégalopoles gigantesques ou les habitants se superposent dans des barres d'immeubles de + de 50 étages en béton, alignées et identiques. Les gangs et les trafiquants font la loi et il n'est pas sage de sortir sans une arme. Chaque habitant reçoit chaque jour sa dose de 2000 calorie faite d'une pâte sans gout uniquement la pour combler ses besoins les plus essentiels.
Pas franchement le monde dans lequel on a envie de vivre, C'est sinistre et limite de quoi faire déprimer.

Pour le coté militaire Andrew espérait être enfin débarrassé de la terre une fois pour toute et obtenir une place dans la marine spatiale. Mais en fait non, après un camp d'entrainement qui tiens plus de la torture pour certaines personnes non entrainées, il obtient une place dans l'armée terrestre, les forces terrestres d'intervention. Le voila désormais à devoir faire face à des révoltes populaires, à surveiller les même barres d’immeubles qu'il voulait tant quitter dans un endroit qui n'a de différent que le nom.
Mais tout n'est pas si noir, son équipe et les relations qu'il tisse le renforce et il découvre enfin l'amitié et la cohésion de groupe. 

Le coté humain finalement est un des plus important dans ce tome. Andrew rencontre Halley dans le camp d'entrainement, qui est son binôme et elle est tellement douée. Les deux se retrouvent séparés car Halley obtient son billet pour l'espace mais ils continuent à entretenir une relation à distance.
L'équipe de Andrew dans les forces terrestres est aussi vraiment attachante. On n'a pas vraiment le temps de tous les connaitre en détails mais on voit bien qu'ils forment une équipe soudée et qui prend soin des siens.

On est vraiment dans un page turner, on se prend vraiment au jeu de suivre Andrew et de voir son évolution. Le rythme est bien équilibré et on n'a pas le temps de s'ennuyer. La vie d'Andrew n'est vraiment pas de tout repos et les missions s'enchainent et ne se ressemblent pas.

En fait bien qu'il n'y a pas grand chose à en dire de plus j'ai trouvé que l'ensemble était vraiment solide. Tout faisait vrai, que ça soit l'environnement ou les dialogues. Le fait qu'Andrew soit vraiment un lambda pris dans une énorme machine militaire joue aussi dans le coté réaliste de la chose. Pour l'instant il est un peu spectateur mais on sent qu'il prend de l'assurance au fur et à mesure. Il y a beaucoup de potentiel pour le futur.

Au final je conseille cette série aux amateurs de SF militaire classique (on sent l'influence d'Heinlein) qui n'ont pas peur de lire quelque chose qui n'a rien de très original dans le genre mais qui est réaliste et bien fait.
Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde et j'en redemande !

16/20

Les autres chroniques de ce livre : Apophis.

8 commentaires:

  1. Ah ben j'ai eu toute la série à pas cher pendant une promo numérique, elle fait dodo sur la liseuse mais du coup ça m'intrigue bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui pareil pour la série, j'ai hâte de lire la suite parce que c'était vraiment très sympa !

      Supprimer
  2. Merci pour le lien :)

    Complètement d'accord avec toi, c'est classique mais très prenant, et on apprécie le héros qui est un type normal et pas un surhomme ou un surdoué, ça participe à l'immersion. J'ai profité de la même promo que l'Ours, je pense, et je continuerai moi aussi lorsque j'aurai fini quelques cycles prioritaires (même si la suite est apparemment un peu moins bonne).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec un peu de chance je lirais la suite avant toi alors, vu que je n'aime pas trop les faire traîné après avoir débuté une série ^^
      Même si la suite est un peu moins bonne il y a encore de quoi faire je pense, enfin on verra bien !

      Supprimer
  3. J'étais convaincue par la critique d'Apo. Tu confirmes que cela me tente beaucoup!
    J'ai pas vu de promo, moi....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dommage pour la promo, je l'ai vue sur SF signal (un compte twitter qui balance les réductions sur les livres Vo) ou en suivant le tag "#sff_eBookDeal" toujours sur twitter.
      Mais sinon celui ci est vraiment super =)

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Très classique dans le genre mais très sympa !

      Supprimer