mardi 12 décembre 2017

Les livres de la terre fracturée, tome 1 : La cinquième saison de N.K. Jemisin






Titre original : The Fifth Season
Année de sortie : 2017
Éditeur : J'ai lu (Nouveaux millénaires)
Nombre de pages : 457
Genre : Fantasy




Mon avis

Un très bon début de série, solide et qui donne vraiment envie de continuer l'histoire pour en savoir plus. Une réussite.

Dans un monde ou la terre tremble régulièrement et ou la géologie malmène les humains qui vivent à sa surface, une saison commence. Une saison est une époque sombre dans laquelle la vie n'est plus propice et qui rime souvent avec une extinction de masse du à la famine, l'eau polluée ou autres conséquences du à un changement climatique fort.

Nous suivons trois femmes aux prises avec les éléments. Toutes trois sont des orogènes, elles sont nées avec le pouvoir de soumettre la terre et d'utiliser son énergie.

Mais évidemment les gens ont peur de orogènes, car dans ce monde il suffit des fois d'un manque de contrôle ou d'une petite erreur pour que la catastrophe arrive. Les hommes pour se rassurer ont inventé un moyen de contrôler les orogènes : ils les ont déclarés non-humain, et par conséquent peuvent les élever comme du bétail avec des gardiens capable d'annuler leurs pouvoirs pour les surveiller. Ils utilisent leur pouvoir ainsi contrôlé pour réduire les risques et prospérer.

Essen est une orogène cachée, sauvage, une femme et une mère surtout, alors quand elle trouve son fils battu à mort par son mari et celui ci ayant fuit, elle est sous le choc. Le temps qu'elle réussisse à s'en sortir celui ci est déjà loin, et il a en plus pris sa fille avec lui. La voila parti dans une quête de vengeance, et aussi pour sauver sa fille, car si son mari à pu tuer un enfant de 5 ans parce qu'il était orogène, il n'hésitera surement pas à faire la même chose à sa fille quand il découvrira qu'elle l'est aussi ...
A se moment la l'apocalypse survient, et c'est le chaos sur les routes, rien n'est sur et l'avenir de l'homme incertain.
Damaya est une enfant, elle vient de découvrir ses pouvoirs et est rejeté par sa famille. Recueillie par un gardien elle va apprendre les dures lois de la vie pour les orogènes et savoir se soumettre pour survivre, malgré les coups.
Et finalement Syenite, elle habite au Fulcrum, le centre pour orogènes de la capitale. On vient de lui confier une mission, celle d'avoir un enfant d'un des seuls 10 anneaux du centre, un des plus puissant orogènes. Elle n'a bien entendu aucune envie d'avoir des enfants, encore moins avec un inconnu qui a été sélectionné pour elle. Pour facilité sa propre mission elle l'accompagne dans une mission hors centre et les voila parti sur les routes ...

Les vie des trois femmes est terrifiante pour moi, faite de coups durs, de soumission et de décisions difficiles. Qu'elles se cachent ou pas de toute façon elles le payeront. 
Franchement ce monde fait froid dans le dos, il est définitivement vraiment cruel.

Je dois dire mon personnage préféré n'est pas une des femmes mais Albâtre, le compagnon forcé de Syenite. J'ai trouvé ce personnage fascinant. Il a une image blasée et défaitiste de la vie et j'ai trouvé ça très juste. Il est certes un peu fou mais dans le vrai en fait, bien plus que Syenite et les autres orogènes du centre qui subissent en se voilant la face, ne voulant surtout pas ouvrir les yeux sur leur vie d'esclavage.

J'ai bien aimé le coté à moitié contemporain avec la technologie à base de pétrole, l'électricité, la médecine, qui font que certains ont mis ce livre aussi en science-fiction. Mais en fait cette technologie n'a rien de fictionnelle pour moi, elle est juste basée sur la notre comme certains livres de fantasy sont basés sur le moyen age, une référence comme une autre. C'est pourquoi je ne l'ai classé personnellement qu'en Fantasy.

J'ai vraiment bien aimé ma lecture. C'est sur qu'on n'en est qu'à l'introduction du monde ça se sent. Ici on découvre la façon dont les humains agissent de façon inhumaine envers les orogènes et la façon qu'ont ceux ci de lutter. Mais en fait on comprend bien à la fin que tout ça n'est qu'une partie du problème et qu'il y a encore vraiment pas mal de points qu'on n'a fait qu'effleurer et qui restent très mystérieux (les mangeurs de pierre ...).
En fait en dehors de ces points qui restent à découvrir ce tome a vraiment une histoire qui se suffit limite à elle même. On n'a pas de cliffhanger ni rien qui nous pousse vraiment à lire la suite si ce n'est l'envie d'en savoir plus. Du coup c'est vraiment une base solide pour la suite que j'ai hâte de découvrir.

Un autre point qui m'a vraiment bien plu est la fluidité du texte. J'avais un peu peur avant de le commencer que vu le sujet il soit dense ou complexe, mais en fait pas du tout. Ça m'a totalement surprise sur le coup d'arriver si facilement à rentrer dans l'histoire. C'est un des gros points fort de ce livre pour moi.

Je dois avouer que j'avais deviné dés le tout début le coté temporalité de ce livre (il m'a tout de suite fait penser à un très célèbre roman, d'un des auteurs français les plus lu, qui est exactement sur le même principe et que j'ai lu dans l'année) et j'ai aussi vu venir au moins une 50ènes de pages avant qu'elle n'arrive l'autre grosse révélation finale. Du coup si j'ai aimé le livre ce n'est pas grâce à ces découvertes la.
C'est sans doute aussi pour ça que mon avis ne sera pas aussi dithyrambique qu'il ne l'est chez d'autres personnes. Oui c'est un très bon roman, et oui il est très solide, original et il a su me prendre dans ses filets mais il n'est pas non plus dans mes plus gros coups de cœur dans l'absolu.

Je reconnais ses qualités et je le recommande bien sur à tout ceux qui aiment la fantasy, les mondes dystopiques et qui cherchent autre chose que des histoires de chevaliers. Foncez, je ne pense pas qu'on puisse vraiment être déçu par ce livre, il mérite sa réputation et son prix Hugo, pas de doute la dessus.

17/20

lundi 11 décembre 2017

C'est lundi... que lisez-vous? #99


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Galleane repris la relève depuis.


On répond comme chaque lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ? 
 Qu'ai-je lu la semaine passée ?



Une semaine avec des hauts et des bas.
- J'ai bien aimé Des cendres en Enfer, il était distrayant bien que moins porté sur l'action que les précédent.
- A Gathering of Shadow était une bonne suite, que j'ai même préféré au premier malgré le fait que ça soit totalement un tome de transition en attendant le troisième.
- Flame in the Dark était excellent comme d'habitude avec cette autrice, j'adore toujours autant cet univers.
- Le duc de Montgomery m'a bien plu aussi, avec un personnage vraiment spécial et différent, une très bonne lecture.
- On arrive dans le mauvais, je n'ai pas terminé Anges et démons, je l'ai abandonné un peu avant la moitié, je n'ai pas trouvé ça crédible pour un sous. 
- Je n'ai pas non plus beaucoup aimé Blizzard, bien que l'histoire aurait pu être intéressante, les trop nombreux défauts ont tout gâché pour moi.
- Résolute m'a bien plus bien que ça soit à mon avis le moins bon de la série pour l'instant, et j'en veut beaucoup à l'auteur d'avoir dénaturé et massacré (au sens figuré) un personnage qui avait du potentiel.
- Et j'ai fini sur A feu et à sang qui était très distrayant mais moins bon que son prédécesseur. J'ai trouve qu'il y avait bien trop de scènes de popotin au début et que la relation prenait trop de place sur l'ensemble du livre.

 Que suis-je en train de lire en ce moment ?



J'avais un peu peur de commencer ce livre parce que je sais qu'en général sur cette série ce n'est pas évident de rentrer dedans dans le sens ou ça demande pas mal de concentration et c'est assez complexe. Mais finalement une fois commencé hier soir j'étais vraiment prise dedans, du coup j'ai vraiment hâte de continuer ^^
 Que vais-je lire ensuite ?


Encore une fois je prévois des livres assez variés, avec une nouveauté fantasy en VO sur le thème des milles et une nuits ainsi que 3 mises à jour de séries histoire de finir l'année en beauté la dessus.

Je prévois aussi une LC avec Althea sur Les dauphins de Pern qui se casera surement en milieu de semaine ^^

Et vous, que lisez vous?

samedi 9 décembre 2017

Eric Carter, book 2: Broken Souls de Stephen Blackmoore






Année de sortie : 2014
Éditeur : DAW
Nombre de pages : 264
Genre : Urban fantasy





Mon avis :

Encore une réussite pour cette série, j'ai bien aimé ce tome. On est toujours sur une histoire relativement courte mais très intense et la mythologie est vraiment originale.

Ce tome est la suite directe du précédent, ici pas d'intrigue indépendante comme dans pas mal de séries d'urban fantasy mais bien une vrai suite qui ne peut pas se lire dans le désordre. 

Eric cherche à trouver du soutiens et des conseils sur comment se sortir de la situation dans laquelle il est concernant la Santa Muerte. Il arrive à contacter une des personnes les plus qualifiée pour l'aider, un ancien ami. Mais sur les lieux du rendez vous il s'aperçoit que ce n'est pas la personne en question qui l'a rejoint mais un voleur de corps, une personne qui a pris l’apparence et le corps de son ami pour le piéger et l'assassiner ...

En fait la vrai histoire commence ici. Le premier tome était un tome de découverte du monde et de l'intrigue et ici tout commence vraiment à se mettre bien en place. Nous en apprenons donc bien plus sur le monde, les tenants et aboutissant du pacte qu'Eric a fait, et nous continuons de découvrir certains pans de la mythologie. En parlant de mythologie, la ou précédemment nous avions plein de dieux et autres créatures de tout les genres de folklore, ici on est bien plus centré sur la partie Aztèque. On en apprends plus sur les différents dieux, etc ... 

L'arrangement avec la Santa Muerte, qu'Eric aimerais bien se débarrasser, n'est pas non plus si négatif que ça pour lui car il est aussi assorti de pas mal de boost de ses pouvoirs et autres nouveautés qu'il commence à peine à découvrir et qui l'aident grandement lorsqu'on cherche à l'assassiner - ce qui arrive tout au long du tome en fait. Assorti du fait d'être hanté par une personne qui est morte dans le tome précédent et qui l'aide régulièrement en le renseignant ce qui lui sauve la vie à plusieurs reprises.

Un autre point que j'adore dans cette série pour l'instant c'est qu'il n'y a pas de page perdues. On a un livre court mais chaque ligne est à sa place, nécessaire. Le résultat est une intrigue vraiment intense du début à la fin, et pas dans le sens ou tout est bardé d'action, non, mais plus que tout est dynamique, connecté ou important et rien ne semble avoir été rajouté juste pour faire du chiffre ou délayer l'intrigue.
Le tout dans une ambiance toujours aussi cru et sombre, à la limite du trash à certains moment.

Un condensé en quelque sorte, qui se dévore et qui nous laisse en vouloir bien plus.
J'avoue que quand j'ai terminé ce tome je pensais que l'intrigue pouvait se terminer rapidement vu la structure des deux premiers tomes, mais sachant que justement l'intrigue est totalement basé à chaque fois sur les choses qu'on ne sait pas encore et qui sont surement à l'agenda de Santa Muerte ou d'un autre dieu, il y a surement de quoi faire bien plus, ce qui n'est vraiment pas pour me déplaire.
Du coup j'ai été joie quand j'ai appris que l'auteur avait prévu 6 tomes au total. Je lirais la suite avec plaisir.

17/20

vendredi 8 décembre 2017

Alex Benedict, book 2: Polaris de Jack McDevitt






Année de sortie : 2005
Éditeur : Ace Books
Nombre de pages : 385
Genre : Science-fiction




Mon avis

Un livre que j'ai vraiment apprécié, l'auteur corrige son défaut du premier livre ce qui fait qu'il ne peux qu'être meilleur pour moi.

Ce livre est une enquête historique dans un livre de science fiction. Ce n'est pas un thriller même si l'auteur tente de nous donner quelques passages en tension au milieu.

L’histoire tourne autour du Polaris. Ce vaisseau, Yacht de luxe de l'administration à la découverte spéciale, réservé aux V.I.P., était présent lors d'un événement cosmique rare environ 60 ans avant le présent de notre histoire.
Mais alors que tous les vaisseaux assistant aussi à l'événement évacuent la zone une fois que tout est fini, d'un coup on perd toute trace de lui. Les secours, arrivées 6 jours après, trouvent un vaisseau vide et totalement éteint, dérivant non loin de sa dernière position constatée.
Le mystère du Polaris commence. En 60 ans personne n'a été capable de trouver le moindre indice sur ce qu'il a pu arriver à l'équipage et aux personnes à bord, qui comptaient pas mal de célébrités de leur époque, surtout dans le monde de la science.

Revenons au présent. Et pour ceux ayant lu le tome précédent, on change également de narrateur, car c'est maintenant Chase Kolpath, son assistante qui raconte l'histoire.
Après une mission de quasiment deux ans leur ayant permit de retrouver un station spéciale d'une civilisation perdue, errant dans le vide depuis des centaines d'années, Chase et Alex ont l’opportunité de récupérer en avant première des artefacts provenant du Polaris. Mais à partir de la les choses commencent à devenir bizarre. Premièrement une explosion terroriste à lieu lors du diner de gala précédent l'ouverture de la vente officielle du reste des artefacts, les détruisant tous. Et ensuite la maison d'Alex est cambriolée, et des indésirables semblent en vouloir aux artefact restant.
Assez de problèmes en tout cas pour relever la curiosité d'Alex qui se demande bien pourquoi quelqu'un, 60 ans après l'incident, cherche appartement absolument à enterrer tout ce qui concerne le Polaris ... Les enquêteurs ont-ils loupé un élément important permettant de résoudre l'affaire que les coupables cherchent à faire disparaitre?

J'ai vraiment bien aimé ce livre. On suis donc Alex et Chase qui vont essayer de déterrer les secrets du passé. Mais leur avantage sur les enquêteurs officiels c'est qu'ils ont une piste en plus, en occurrence partir en chasse de ceux qui cherchent à détruire les artefacts, vu que pour nos héros ils ont forcement un lien avec le mystère de base. Sur ce tome on est donc plus sur une enquête dans un monde de SF que sur de l'archéologie.

Ce que j'ai apprécié dans cette enquête en comparaison avec la précédent, c'est surtout que c'était bien moins dense en informations, problème qui avait été mon plus gros point négatif dans ma lecture du premier tome. C'est peut être du au fait que le narrateur change, parce que l'expert ici c'est Alex, c'est lui qui connait tout, du coup passer à Chase qui est plus neutre ça aide.
En parlant du narrateur j'ai vu que certaines personnes reprochait le fait que le ton ne changeait pas du coup par rapport au précédent. Je dois avoue que ça ne m'a pas choqué plus que ça, mais c'est sur que ça doit être plus remarquable si on les lit à la suite, alors que moi j'ai attendu des mois avant de commencer celui ci.
Le ton est très neutre en fait et certains ont même dit qu'ils n'avaient pas l'impression de suivre une femme. Mais la je dois avouer que pour moi dans ce cas la c'est même un plus, pour une fois qu'un auteur ne se sent pas obligé de rajouter des trucs "typiquement féminin", clichés pour la plupart quand il met un narrateur féminin, j’applaudis plutôt. 

Bon, sur le début du récit, j'avoue que certains points me rendaient un peu sceptique. Notamment parce qu'il y a quelques passages qui sont clairement repompés du premier. Après contrairement aux passages originaux qui avaient un but important, ici ils ne servent quasiment à rien et sont bien plus rapide. Du coup j'ai fini par en conclure que ce n'étaient que des "clin d’œil" au premier tome. Mais j'avoue que sur le coup je n'étais pas franchement contente et je râlait contre le manque d'originalité de l'auteur. Parce que du coup il est peu crédible que dans les deux enquêtes à la suite ils se retrouvent avec exactement les même problèmes qui étaient déjà définis comme "quasiment impossible que ça arrive" dans le premier tome. Heureusement dés qu'on dépasse le premier quart ce genre de répétition disparait et j'ai vite oublié même leur existence.

Pour le reste de l'enquête par contre ça ne manque pas d'originalité. Dans le sens ou on est sur une structure d'enquête totalement différente du premier, même si le thème "recherche de mystère du passé"  est vraiment totalement le même ce qui fait que les deux tomes sont dans le même esprit général. 

Si je devais pinailler encore je dirais que la fin m'a paru un peu trop ... exagérée ("grosse") et c'est le passage qui m'a le moins plu du livre mais bon, c'est vraiment un sentiment diffus.  Et il y a apparemment un souci technique dans le prologue, mais vu que je n'y connait rien, je ne l'ai pas remarqué.
Mais ça reste dans le ton fun du livre en général, on ne se prend pas forcement très au sérieux finalement et du coup ça passe bien quand même.

Au final une lecture vraiment très sympa, divertissante, distrayante. Certes pas parfaite mais qui a vraiment du capter mon attention le temps de la lecture. Du coup pour moi c'est une réussite.
Il est moins basé sur l'archéologie sur le précédent et plus sur une enquête mais le ton reste le même et on prend toujours autant de plaisir à les lire.

17/20

jeudi 7 décembre 2017

Le Cycle de Kraven, tome 1 : La Ligue des Héros de Xavier Mauméjean






Année de sortie : 2016
Éditeur : Mnémos
Nombre de pages : 224
Genre : Steampunk - Fantasy - Fantastique





Mon avis :

Des hauts et des bas, du bon et du moins bon, au final un avis mitigé sur ce premier tome.

L'objet livre est vraiment superbe, rien à dire, il est drôlement chouette et fait super classe dans la bibliothèque. Illustration sous la jaquette est superbe aussi, j'ai passé un long moment à l'admirer. 

Au niveau de l'histoire nous suivons deux lignes temporelles différentes. D'un coté en 1898 à Londres on est sous l'agression de nombreux ennemis dont Peter Pan et du royaume imaginaire et pour cela la Ligue des Héros est la première sur place pour sauver la situation et repousser l'ennemi. Ils sont nombreux à en faire parti sous la direction de Sir Baycroft, que ça soit Lord Kraven, English Bob, Lord Africa ... 
Et de l'autre en 1969 ou on suis une famille qui se retrouve à devoir accueillir le grand père chez elle. Un grand père vraiment bizarre car il semble avoir perdu ses souvenirs, mais les comics et autres de l'enfant de la famille finissent par lui sembler lui faire retrouver quelques éléments ...

Alors commençons par un peu de positif. J'ai vraiment bien accroché à l'univers. Il est bourré de références et je me suis vraiment éclatée la dessus.
Pour ce qui est de l'ambiance on est vraiment dans du sombre.  On est sur un livre qui fait penser bien plus penser à Watchmen qu'aux Avengers, si il avait eu lieu au début du 20ième siècle et si la magie existait.
Une ligue de héros plus ou moins boostés protègent l'empire de la couronne d’Angleterre, le début ayant lieu quasiment en 1900, incluant la première guerre mondiale.
Donc bien sur l'époque ou l'Empire veut vraiment garder ses colonies car elles font sa force, et donc pas question de se battre pour l'égalité de tous, de laisser les mineurs faire grève etc ... et certains des héros n'hésitent pas à en profiter de façon honteuse sachant que personne ne peut les arrêter, ce qui crée plein de souci ... Le tout dans une ambiance totalement raciste (il faut le dire) typique de l'époque bien sur mais vraiment bien marquée et qui choque.

La première partie du livre je l'ai adoré, mais en fait je trouve il y a un problème majeur de rythme sur le dernier tiers.
Pour expliquer il faut comprendre que les deux premiers tiers on a une succession d'événements à la façon pulp, ultra rapide qui s'enchaînent avec des chapitres d'une page en moyenne, mais souvent moins et maximum une page recto verso. On voit ainsi défiler 30 ans de la ligue façon accélérée avec ses multiples actions et méchants à tuer ou autre, façon James bond, ou Le Saint ...
Vient finalement une révélation qui sonne limite comme une fin et qui a lieu sur la trame des années 60, que j'ai vraiment bien aimé.

Et ensuite on enchaîne directement sur un nouveau chapitre qui remonte le temps pour revenir en 1920 et qui suis une partie de l'histoire qu'on avait zappé avant.
Jusque la pas de souci mais seulement on ne suis plus les même personnages qu'avant (de nouveaux héros, dont on avait jamais entendu parler), et on n'a ni les même enjeux, ni le même contexte finalement vu que la on passe ici a une intrigue centrée uniquement sur Peter Pan alors qu'avant on avait juste vaguement entendu parler de lui. On passe aussi d'une histoire limite d'espionnage à l'ancienne, d'actions rapide et de combat, à une enquête sur la longueur. Donc le ton change du tout au tout, et en plus on a un texte qui dure ... qui duuuuuuuureeeeeeeeee sur plus de 50 pages ce qui nous semble extrêmement long en comparaison avec l'ancien rythme. J'ai trouvé ça totalement interminable je dirais.

Du coup j'ai eu vraiment du mal sur cette partie la j'avoue, j'ai fini par l'avancer en lecture rapide pour la terminer parce que ça me plaisait vraiment beaucoup moins.
Après le ton sombre, grinçant, plein d'arrogance des humains et de racisme ambiant nous donnant vraiment l'impression d'être du mauvais coté de la barrière est toujours le même, et il reste excellent. C'est pour moi la seule chose qui a sauvé cette partie la.
Peut être que si j'avais lu les deux parties séparément tout aurait été différent. Parce qu'en fait ce n'est qu'en comparaison avec avant que le rythme cloche, en soit ce n'est pas particulièrement lent si on prend un peu le temps d'y réfléchir à tête reposée. 

Pour ce qui est du final qui arrive après je l'ai trouvé déroutant, c'est totalement du fantastique ou on ne sait plus ou est la réalité, ce qu'il se passe vraiment. Mais déroutant dans le bon sens du terme, il a su retenir mon attention et je me suis posé plein de questions. Du coup on est encore sur une note plutôt positive ici, même si je dois dire que j'ai un peu l'impression de ne pas avoir vraiment compris ce qu'il se passait, d'être limite passé à coté vu que je ne sais pas quoi en penser au final, je suis un peu perdue.

Au final mon avis sur le livre à vraiment changé du tout au tout au fur et à mesure de ma lecture. Je ne saurais pas vraiment dire si j'ai vraiment aimé ce livre, mais il m'a marqué ça c'est sur. C'est un changement, des thèmes qu'on voit rarement en roman, et c'est un peu dommage ce problème de rythme parce que sans ça j'aurais eu un avis bien plus positif je pense.

15/20

mercredi 6 décembre 2017

Lazare en guerre, tome 2.5 : Rédemption de Jamie Sawyer






Titre original : Redemption
Année de sortie : 2017
Éditeur : L'Atalante
Nombre de pages : 117
Genre : Science-fiction





Mon avis :

Une excellente novella à l'ambiance bien tendue qui lève le voile sur ce qu'il c'est passé juste avant la fin du second tome de la série.

Nous suivons ici un personnage nouveau, qui n'a rien à voir avec le personnage principale de la série jusqu'ici.

Taniya Coetzer, une jeune femme au passé tumultueux, se rend sur la station Cap-Liberté, station phare de l'Alliance, pour parler pour la première fois depuis longtemps avec sa mère qui m'a abandonnée alors qu'elle séjournait en prison. Elle a payé son passage en travaillant sur l'Edison, un vaisseau marchand qui fait la liaison avec à son bord du matériel militaire.
Mais une fois arrivé sur place rien ne se passe comme prévu. De sérieux problèmes informatiques et de communication rendent impossible la vérification des données, ce qui retarde tout dans un chaos ambiant assez désagréable. En plus son rendez-vous est annulé. Soudain, lors d'un blackout Taniya se rend compte que la station est en fait attaquée  ...

Au vu du résumé vous vous imaginez bien j'imagine l'ambiance tout au long de ce récit. Il est certes court mais vraiment très nerveux.
On est totalement dans une ambiance à la Aliens (les films), avec des humains prisonniers d'un espace limité cherchent à survivre une rencontre avec des aliens peu disposés à les laisser en vie ...
Le tout dans le noir, dans le chaos le plus total et sans grand espoir de survie.

Le personnage de Taniya change vraiment du héros des autres tomes, elle est civile et donc on sors du coté militaire très musclé d'avant. Ça n’empêche pas du tout le fait d'avoir son lot d'action et j'ai trouvé que justement ça rendait encore plus fort le sentiment d'oppression qu'on ressent tout du long. 

J'ai vraiment adoré ce texte, il a tout à fait sa place dans la série et L'Atalante à vraiment bien fait de le sortir.
C'est un tome intermédiaire court mais important car il apporte quand même pas mal de réponses sur twist final du tome précédent. Une réussite.

17/20

Perfect State de Brandon Sanderson






Année de sortie : 2015
Éditeur : Dragonsteel Entertainment
Nombre de pages : ebook uniquement
Genre : Fantasy / Science fiction




Mon avis

Je dirais juste que j'ai bien aimé cette novella sans que ça soit une révélation pour autant. En fait j'ai trouvé que ça manquait un chouilla de consistance. Bon c'est vrai que le texte est vraiment court, à peine une 50ène de pages mais disons que je suis habituée à l'auteur et donc un peu déçue sur ce point.

Cet avis va être court parce que ce livre est une Novella dont tout l’intérêt en dehors du contexte est dans le twist final, que je ne peux évidemment pas vous dévoiler ici.

Et même pour vous parler du contexte j'hésite à vous dévoiler des informations qu'on ne comprends pas forcement tout de suite et qui, vu la taille du roman peuvent presque être considérées comme spoil aussi.

Kairominas est un héros. Il a conquit tout son monde, grâce à une magie appelée Lancing et qui lui permet de quasiment tout contrôler, hormis le temps qu'il fait, chose qui l’énerve encore et qu'il sent qu'il va finir par réussir à maitriser avec le temps. Il a un grand ennemi, qui vient d'un monde voisin et qui le harcèle grâce à des créatures appelées des robots depuis des dizaines d'années.

Jusqu'au jour ou le Wode Scroll qui est un peu une autorité neutre globale lui annonce qu'il est dans son devoir de se reproduire et pour cela de rencontrer des femmes de mondes voisins. Commence pour Kairominas un voyage en monde inconnu, qui va le mener la ou il ne s'attendait pas du tout.

Ouf je suis contente j'ai réussi à vous résumer l'histoire sans rien spoiler, je suis contente. Ce n'était pas évident.

Ici tout repose sur l'histoire en fait. De ce fait tout le reste est un peu survolé. On ne découvre qu'à peine le monde de Kairominas ou les autres, même au niveau des personnages, par exemple son grand ennemi qui ne reste jusque ça et rien d'autre.

Ceci dit l'univers, et surtout la partie donc je ne vous ai pas parlé est vraiment super bien trouvé. Et efficace. De même que le twist final que je n'attendais pas du tout et qui a vraiment su me surprendre.

Du coup j'en ressors un peu mitigée, et ça me rappelle pourquoi je n'aime pas trop les textes court en général. On a un sentiment de ne faire qu'effleurer le monde alors qu'on en voudrait plus. Peut-être est-ce juste du à sa taille qui le fait limite rentrer dans les nouvelles et pas dans les novella.

Je dirais que c'est surement le moins bon texte de Brandon Sanderson que j'ai lu, même si il reste de qualité pour le nombre de pages. Je le répète ce n'est pas non plus un échec, j'ai vraiment bien aimé le contexte qui est à la limite entre la fantasy et la science-fiction et le twist, j'en attendais juste plus.

15.5/20